Magazine Culture

Le rappeur Dolla de Konvict Music assassiné à L.A ce lundi

Publié le 19 mai 2009 par Bentlyno

R.I.P DOLLA (1987-2009)

Roderick Anthony Burton II, plus connu sous le nom de Dolla a été assassiné dans l’après-midi du lundi 8 mai 2009 à Los Angeles.

dolla-avec-t-pain

L’artiste d’Atlanta est mort suite à une échauffourée aux circonstances encore floues. Selon les derniers éléments du Los Angeles Times, l’incident a eu lieu au Westside Mall, un shopping center situé sur La Cienega Boulevard (rue adjacent Beverly Hills). En fin d’après-midi la rumeur enflait déjà dans Atlanta, sans pour autant que l’on sache de quel Dolla il s’agissait. Il fut un temps question de Hot Dolla (artiste So So Def), avant qu’un membre du camp Konvict Music, ne nous confirme la triste nouvelle, relayée plus tard par Sue Vannasing l’attachée de presse du défunt. D’après les officiers du LAPD, un coup de feu aurait retenti autour de 15h. Après avoir pris soin d’évacuer le centre commercial, les policiers se sont aussitôt lancé à la recherche de deux suspects, avant d’appréhender un individu autour de 17h, alors que ce dernier tentait de monter à bord d’un avion au LAX Airport. Un employé d’un restaurant des alentours du mall a avoué aux agents avoir vu une jeune femme tenir une arme de poing et faire feu.

dollaaaa

La fin prématuré d’un rêve

Dolla, à peine âgé de 21 ans, était signé chez Konvict Musik depuis 2007, et travaillait sur son 1er opus : Dollar And a Dream (initialement ATLA). Très proche de Bu, le frère de Akon (qui a l’heure actuelle est inconsolable), qu’on peut apercevoir à ses côtés dans son premier clip “Who The F*** Is That” (avec T-Pain au refrain), le jeune Dolla avait déjà fait l’objet d’une tentative d’assassinat (à Decatur un faubourg d’Atlanta). Tentative d’homicide qui s’était soldé par quelques impacts de balles sur sa voiture. Rien de mieux pour alimenter la crédibilité de l’ex-membre du groupe d’adolescent Da Razkalz Cru. Car contrairement aux apparences, Dolla n’était pas un nouveau venu dans l’industrie du disque, comme en témoigne un ingénieur du son d’Atlanta. « Il avait l’habitude déjà adolescent de prendre très au sérieux sa carrière, raison pour laquelle il est resté dans le circuit ». Avec son groupe, alors signé chez LaFace Record, il avait attiré l’attention de poids lourd tels que Missy Elliott et Diddy (qui a fait un temps appel à ses services pour des campagnes Sean John), avant de tombé dans le giron de Jive et Konvict.

Une fin tragique

De part et d’autre, les messages de condoléances affluent sur le web (Facebook, Myspace, Twitter, Youtube…), en dépit du fait que Dolla n’était pas le plus célèbre des rappeurs. Stars ou anonymes, tous tiennent à exprimer leur « tristesse », et leurs profonds « regrets ». Yung Joc, par exemple, s’est exprimé via son twitter, faisant part de sa désolation. The Game, a également fait de même, en adressant ses pensées à son « little homie ». Si les raisons de l’homicide restent non élucidées pour l’heure, nombre de commentaires pointent d’ores et déjà du doigt Suge Knight. En effet, il y a de cela 2 mois une sérieuse altercation a eu lieu entre un membre de l’entourage de Akon, et l’ex-boss de Death Row, qui se serait trouvé en mauvaise posture…Toujours est il que Dolla a rejoint le club de artistes rap parti trop tôt. Qu’il repose en paix.

éà


Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Bentlyno 662 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines