Magazine Culture

Analyser les représentations info-documentaires des élèves

Publié le 19 mai 2009 par Kallirrhoe

Vu sur le blog des T

Vu sur le blog des Trois Courronnes, un article de Pascal Duplessis concernant une analyse faite par les stagiaires PLC2 de l'académie de Rouen, encadrés par Agnes Montaigne, formatrice, sur les représentations des élèves des notions de sources, auteur et de périodique.

"Souhaitant réfléchir sur les représentations que les élèves du secondaire se font de certaines notions info-documentaires, des PLC2 de l’IUFM de Rouen, encadrés par leur formatrice Agnès Montaigne, ont tiré parti des corpus d’énoncés langagiers publiés sur ce site en juin 2008.

Ils nous livrent les résultats d’une réflexion qui a pour but de déterminer quels obstacles ces représentations dressent devant les apprentissages scolaires. Ces études montrent par exemple que les élèves perçoivent essentiellement l’auteur comme une personne physique, excluant ainsi d’autres modalités représentatives de la notion (auteur pluriel, collectif, collaboratif, entité éditoriale) ou encore qu’il est cantonné à l’écrit fictionnel et confondu avec l’écrivain, aux dépens des autres types d’auteur.

S’agissant de la notion Périodique, l’étude révèle qu’elle est associée à l’idée d’abonnement et à l’information, par opposition au couple livre/fiction.
Signalons que cette année, le groupe de travail de l’académie Nantes, qui est à l’origine de ces corpus, entreprend également leur analyse. Il sera intéressant de comparer les résultats.

Ainsi que le signale Agnès Montaigne dans son billet, l’identification des obstacles a pour but de construire des situations-problèmes. Avant cela, il faudra encore transformer ces obstacles en « objectifs-obstacles ». Dans le prolongement du travail présenté ici, nous proposons quelques exemples qui permettent de comprendre comment on peut passer de l’identification des représentations des élèves à la détermination d’objectifs-obstacles.

Pour conclure provisoirement, nous ébauchons l’idée selon laquelle il ne faudrait pas s’enfermer dans le dépistage des représentations liées aux seules notions, mais étendre bientôt cet inventaire aux situations offrant des problèmes informationnels à résoudre. Sans doute est-ce en effet dans l’action que ces représentations seront le mieux décelables…

P. Duplessis"

rois Courronnes, un article de Pascal Duplessis concernant une analyse faite par les stagiaires PLC2 de l'académie de Rouen, encadrés par Agnes Montaigne, formatrice, sur les représentations des élèves des notions de sources, auteur et de périodique.

"Souhaitant réfléchir sur les représentations que les élèves du secondaire se font de certaines notions info-documentaires, des PLC2 de l’IUFM de Rouen, encadrés par leur formatrice Agnès Montaigne, ont tiré parti des corpus d’énoncés langagiers publiés sur ce site en juin 2008.

Ils nous livrent les résultats d’une réflexion qui a pour but de déterminer quels obstacles ces représentations dressent devant les apprentissages scolaires. Ces études montrent par exemple que les élèves perçoivent essentiellement l’auteur comme une personne physique, excluant ainsi d’autres modalités représentatives de la notion (auteur pluriel, collectif, collaboratif, entité éditoriale) ou encore qu’il est cantonné à l’écrit fictionnel et confondu avec l’écrivain, aux dépens des autres types d’auteur.

S’agissant de la notion Périodique, l’étude révèle qu’elle est associée à l’idée d’abonnement et à l’information, par opposition au couple livre/fiction.
Signalons que cette année, le groupe de travail de l’académie Nantes, qui est à l’origine de ces corpus, entreprend également leur analyse. Il sera intéressant de comparer les résultats.

Ainsi que le signale Agnès Montaigne dans son billet, l’identification des obstacles a pour but de construire des situations-problèmes. Avant cela, il faudra encore transformer ces obstacles en « objectifs-obstacles ». Dans le prolongement du travail présenté ici, nous proposons quelques exemples qui permettent de comprendre comment on peut passer de l’identification des représentations des élèves à la détermination d’objectifs-obstacles.

Pour conclure provisoirement, nous ébauchons l’idée selon laquelle il ne faudrait pas s’enfermer dans le dépistage des représentations liées aux seules notions, mais étendre bientôt cet inventaire aux situations offrant des problèmes informationnels à résoudre. Sans doute est-ce en effet dans l’action que ces représentations seront le mieux décelables…

P. Duplessis"


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Kallirrhoe 19 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Dossier Paperblog

Magazine