Magazine Culture

200.000 manquent : Michel Drucker mauvais payeur de nègre ?

Publié le 19 mai 2009 par Actualitté
Quand on emploie un nègre, il vaut mieux le payer subis sur l'ongle si l'on ne souhaite pas voir sa réputation entachée par la suite, après que ce dernier se décide à finalement réclamer son dû.
Pauvre Michel Drucker, qui pourrait bien être en train de l'apprendre à ses dépens. En effet, Calixthe Beyala vient de réclamer les 200.000 € que l'on lui avait promis en échange de la rédaction d'un livre.
Le tribunal de grande instance de paris a été saisi et sa décision est mise en délibéré en date du 30 juin. En ce qui concerne le livre, on parle d'un recueil d'entretiens qui auraient été repris d'une discussion entre Mimiche Drucker et Régis Debray. Mais il n'aurait jamais été publié alors qu'ils étaient prévus chez Albin Michel.
200.000  manquent : Michel Drucker mauvais payeur de nègre ?Alors question : de quoi s'agit-il ? Parce qu'en plus d'être auteure, Calixthe affirme avoir entretenu une relation adultère avec le Migouel, alors qu'il est marié, évidemment. « Il n'a pas tenu son engagement et m'a juste dit : “Depuis la nuit des temps, les hommes ont toujours fait des promesses aux femmes qu'ils ne tiennent jamais” », précise-t-elle.
Mais voilà, ils se seraient donc séparés tous deux en 2006 et Michel refuse de verser la somme promise à l'auteure.
Lauréate du Grand Prix de l'UNICEF, Calixthe n'aurait cependant pas pris la peine de mettre sur papier cet accord financier, puisque l'avocat de Michou affirme qu'il n'y en a aucune trace. Mince. Pour Me Jean-Pierre Mignard, il n'y a là qu'une « stratégie perverse et sournoise de Mme Beyala ».
Ben alors Mimiche ? Mais qu'est-ce qu'on va faire de toi ?

Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Actualitté 3262 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazine