Magazine Culture

Cazotte, Le Diable amoureux, Mes cheveux se hérissaient

Publié le 01 juin 2009 par Actualitté
Je vous propose de commencer la semaine par une plongée dans l'esprit des Lumières. Pour cela voici un extrait de l'œuvre de Jacques Cazotte (1719-1792), Le Diable amoureux (1772).
C'est ici un exemple de ce qu'a pu donner le courant de la sensibilité, avec des œuvres marquées par le goût de l'étrange, voire de l'ésotérisme. Le Diable amoureux préfigure, non sans humour, le roman fantastique et le roman noir qui s'épanouiront au XIX° siècle.
A Naples, dans les ruines de l'antique Herculanum, le jeune Espagnol Don Alvare, capitaine des gardes du roi, s'initie au satanisme. Il s'apprête à invoquer le diable...

Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Actualitté 3262 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Dossiers Paperblog

Magazine