Magazine Cinéma

Retour sur l'avant-première de "Terminator Renaissance" au Grand Rex

Par Jango
Sony Pictures Releasing France
Les avant-premières au Grand Rex revettent systématiquement ce coté exceptionnel. Un emplacement prestigieux pour le cinéma, une salle magnifique, un passé chargé d'histoire. Mais ce qui différencie avant tout ces avant-premières, c'est bien évidemment le fait qu'elles soient accessibles au public ce qui s'avère finalement assez rare.
Jeudi dernier se tenait donc la projection européenne de Terminator Salvation (voir la critique), Renaissance en français, avec une large partie de l'équipe qui avait fait le déplacement : McG, Christian Bale, Bryce Dallas Howard, Moon Bloodgood et Anton Yelchin.
Le début de soirée était annoncée pour 19h30 mais un retard quasi scandaleux des acteurs (plus d'une heure plus tard) décala évidemment le début des hostilités. Si mon billet semblera teinté de regrets, c'est bien qu'en lieu et place d'une événement se devant très être sympa, la machine promotion a une nouvelle fois fait que les spectateurs se sont fait avoir, je m'explique.

L'entrée du Rex aux couleurs du film / File d'attente aux alentours de 18h
Théoriquement Chewie et moi étions avec le "fan club" monté pour l'occasion afin de pouvoir, normalement, suivre l'équipe pendant le tapis rouge et les rencontrer, même brièvement avant le speech. Il s'avère que dans les faits, l'histoire ne s'est pas du tout déroulée comme cela.
L'équipe, dès son arrivée à filer au photocall puis vers la scène du Rex. De notre coté, nous nous sommes retrouvés sous pression pour rentrer précipitamment dans la salle, dans le noir et en bousculant tout le monde alors que le discours de présentation était déjà commencé (génial non ?).
Le discours en lui-même a été expédié en deux-deux comme rarement vue (4 minutes 30 en étant généreux). McG est d'abord monté sur scène pour chauffer la salle (enfin, c'est un bien grand mot) et appeler un à un les acteurs. Quand vint le tour de Christian Bale de faire son apparition, un simple coucou à la foule lui sembla suffisant avant de se mettre en arrière pour discuter avec son pote Anton Yelchin, ignorant totalement le public de la salle. Ahurissant !
La vidéo faite par Chandleyr montre bien la rapidité de la présentation :

T-4 rex avant 1ere
envoyé par buzzmygeek - Regardez plus de films, séries et bandes annonces.
Bref, ni plus ni moins qu'un gros foutage de gueule d'autant que lorsque l'on sait que T4 s'est fait ratatiner au box office US par la nuit au musée 2, on aurait pu espérer que l'équipe soit un minimum plus vendeuse que cela.

de gauche à droite : Bryce Dallas Howard, Moon Bloodgood, la présentatrice, McG


de gauche à droite : la présentatrice, Bryce Dallas Howard, Moon Bloodgood, Anton Yelchin, Christian Bale, McG


Bryce Dallas Howard et Moon Bloodgood


de gauche à droite : la présentatrice, Bryce Dallas Howard, Christian Bale

Au final, il n'y en a eu que pour les télévisions à l'extérieur ce qui remet en cause finalement le concept d'avant-première publique ...
Il ne faudrait cependant pas perdre de vue que c'est bien le public qui permet au film d'être rentable ou non. Alors faire la promotion dans les médias certes, mais se moquer spectateurs lorsqu'ils sont en frontal (et accessoirement qu'ils ont payé leur place) revient je pense à se tirer une balle dans le pieds.
Grosse déception donc à la hauteur de nos attentes pour cette soirée qui devait s'annoncer comme l'un des événements majeur de l'année et qui s'est transformée en triste arnaque.
Une bien longue attente pour pas grand chose qui montre que la présentation de Spider-Man 3 par Sam Raimi et Tobey Maguire en 2007 était pour le coup vraiment très sympa !
Pour lire la critique du film, c'est par ici

Rappel du synopsis du film :

En 2018, après l'apocalypse qui a vu s'affronter les hommes et les robots, John Connor est devenu le chef de la résistance humaine contre Skynet et son armée de Terminators. Sa vision du monde est pourtant remise en cause par l'apparition de Marcus Wright, un inconnu qui se souvient seulement de s'être trouvé dans le quartier des condamnés à mort. Connor doit découvrir si Marcus a été envoyé du futur ou s'il est un rescapé du passé. Alors que Skynet prépare l'assaut final, Connor et Marcus s'engagent dans une odyssée qui va les mener au coeur même des opérations de Skynet. Ils y perceront le terrible secret qui se cache derrière l'annihilation programmée de l'humanité tout entière...
Par ailleurs, vous vous souvenez que nous avions organisé un concours permettant à deux chanceux d'assister à cet événement unique ? Et bien voici leur impressions :
Retour sur la soirée/le film par Stéphane Manichon
Comme son titre peut le laisser le suggérer, "Terminator renaissance" annonce une nouvelle trilogie de la lutte entre John Connor et Skynet.
 
"Terminator 3 : le soulèvement des machines" ayant laissé quelque peu sur la faim de nombreux fans, en comparaison des deux premiers films plutôt réussis (pour ma part, le premier demeurant le meilleur), il était temps de redonner un nouveau souffle à l'histoire, la meilleure idée étant en effet d'en explorer la genèse, c'est à dire, la lutte entre les humains et les machines et la naissance du leader de la résistance, j'ai nommé John Connor himself !
 
Une avant-première de "Terminator", cela ressemble à un gros barouf ! J'ai nommé tapis rouge, cyborgs à l'entrée du Grand Rex, des journalistes à la pelle et bien entendu ... la file d'attente longue, très longue, très très très longue de spectateurs impatients de voir la projection et d'apercevoir notamment Christian Bale (John Connor adulte dans le film ... et accessoirement dans une autre vie, héros masqué de Gotham City combattant l'infâme Joker !).
L'entrée du Rex
Lorsque les 2700 spectateurs sont enfin entrés dans la salle (eh oui, le Grand Rex y parvient !!!), on a le droit à de petits flash backs pour patienter : retour en nostalgie vers les différents volets sur l'écran : ah Schwarzy, qu'est-ce que tu pouvais nous terrifier dans les années 80 !
... ah dans "Terminator 2 : le jugement dernier", comme tu pouvais être cool avec les ados ! ... ah dans le 3, ah comme tu commençais à te prendre un petit coup de vieux et que tes concepteurs du futur commençait à vouloir te remplacer par des cyborgs-bimbo plutôt bien roulée ...

L'attente commence à être longue : mais que fait l'équipe du film ... 20h10, toujours rien .... ah voilà le réalisateur ... c'est parti pour un show à l'américaine ...
Je suis plutôt sceptique d'entrée de jeu car j'ai lu qu'il avait auparavant tourné les deux premiers "Charlie's angels", remake des "Drôles de dame", qui étaient pour moi plutôt du grand n'importe quoi... il nous présente les 4 premiers acteurs du film : je n'en connais aucun.
L'un deux me fait penser un peu à Elijah Wood, avec un peu la même tête d'ado pré pubère à ses débuts au cinéma: ça tombe bien, c'est lui qui incarne dans le film Kyle Reese ado, le père de John Connor.

de gauche à droite : Bryce Dallas Howard, Moon Bloodgood, Anton Yelchin, Christian Bale, la présentatrice, McG


Anton Yelchin et Christian Bale

 
Arrive enfin Christian Bale, que je peux voir, du moins apercevoir puisque je suis à l'étage au dessus plutôt bien placé. Petit coucou de la main, vite fait bien fait la promo... et au revoir l'équipe, place au film !
 
Tout de suite ce qui frappe, c'est que l'on veut nous en mettre pleins les yeux et les oreilles : les effets spéciaux sont là, il n'y a aucun problème ... et en ce qui concerne le son, ça tambourine, explose et pétarade de partout ... à l'excès à mon goût. On est bien plongé au coeur de la lutte dans le future entre la résistance et les machines.

Dans le premier volet, dans les quelques scènes nous présentant ce futur apocalyptique, les résistants vivaient dans des conditions extrêmes, presque comme des rats terrés. De plus, leurs armements semblaient précaires (par exemple, j'ai mémoire d'engins explosifs qui paraissaient être fabriquées de manière artisanales).
Dans "Terminator Renaissance", la résistance semble plutôt bien se porter : pas trop de crasse sur le visage, ils sont plutôt bien peignés, leur armement à l'air sophistiqués et ils ont l'air de vivre plutôt en plein air, comme de bons poulets de Loué.
A la limite tant mieux, car de l'autre côté, on découvre que Skynet à d'autres modèles de Terminator : des grands, des très grands, des premiers modèles ... et même des terminators-moto (c'est nouveau, ça vient de sortir !). Je pensais que les Terminators étaient des cyborgs (robots recouverts de chair humaine) : soit, je n'avais rien compris à la grande catastrophe qui allait anéantir mon monde d'aujourd'hui.

Moon Bloodgood, Anton Yelchin, Christian Bale, McG
En soit, les scènes d'action sont très spectaculaires, mais il manque pour moi l'essentiel : je n'y suis pas ! Je ne trépigne pas, je ne ressens pas grand chose à ce qui peut arriver aux héros, un comble !
L'explication : il manque, ce qu'on appelle de l'épaisseur dans les personnages ! Ils sont là, sans âme, sans émotion...Ils ne sont là que pour justifier ce grand déploiement d'effets spéciaux et un scénario qui se révèle être en définitive... attendu.
Car si vous allez voir le film, il n'y a que très peu de surprises si l'on se réfère à ce qui nous a été dit dans les précédents films.
 
De même on a le sentiment de déjà-vu : par exemple à la vision de cette scène avec ce gigantesque Terminator qui doit faire trois étages de maison, on se dit que le réalisateur veut marcher sur les plates-bandes de "Cloverfield" avec également la même manière de filmer, caméra sur l'épaule et image tremblante.
Avec les Terminator-robots, on a le droit à notre scène inspirée de "Transformers" et pour la scène de poursuite, cela ressemble à "Mad Max 2" ...
 
Sans vous racontez la fin, je pense que le final est gâché et un peu expéditif.
 
Finalement, les robots que l'on nous montre dans "Terminator Renaissance" doivent être "made in Taïwan" pour être aussi vite mis à la casse en comparaison du vieux modèle-Schwarzy que l'on nous présentait dans le premier opus.
 
J'espère que pour "Terminator 5" on aura le droit à de meilleurs scénaristes qui nous présenteront des personnages plus étoffés où alors on va tout droit ... à la catastrophe (un comble pour un film qui nous montre des humains qui luttent justement contre un monde robotique, c'est à dire sans âme).
 
Retour sur la soirée/le film par Ludovic Costa
Malgré une arrivée anticipée (17h pour une ouverture des portes à 18h20), la foule était déjà présente : la file d'attente était déjà étendue jusqu'à la moitié de la rue Poissonnière...
Dès 18h40, début des réjouissances : projection d'extraits des 3 précédents Terminator jusqu'à 19h30 de quoi se rafraichir la mémoire...
De 19h30 à 20h30, plus rien...L'attente des acteurs a été longue...
Enfin après 20h30 : arrivée du réalisateur McG (réalisateur des Charlie's Angels) et des acteurs : Bryce Dallas Howard, Moon Bloodgood, Anton Yelchin et Christian Bale.
Petite présentation et remerciements rapide de la part du réalisateur : on aurait préféré un petit commentaire de Bryce Dallas Howard (Catherine Brewster) et de Christian Bale (John Connor) mais malheureusement lors d'une présentation de film (comme j'ai l'habitude d'assister a des avant premieres), on a souvent un passage rapide de l'équipe du film...
de gauche à droite : la présentatrice, Bryce Dallas Howard, Moon Bloodgood, Anton Yelchin, Christian Bale, McG
J'ai trouvé ce film génial comparé au 3e opus que j'avais trouvé moins bon que les précédents. Le jeu des acteurs est excellent surtout Christian Bale et Sam Worthington. Les scènes d'actions sont époustouflantes malgré l'utilisation abusive des images de synthèses pour remplacer un certain acteur absent...
On y distingue de bons clins d'oeils aux précédents opus (cf la scène de John Connor sur la moto...ou le "I'll be back" qui a fait applaudir toute la salle) et toujours ce coté "humain" dans la machine...
De plus on se réjouis de voir quelques bonnes têtes déjà vues auparavant dans de bons films comme Michael Ironside et Helena Bonham Carter.
Par conséquent voici ma note du film : 16/20
Ma note générale de la soirée : 14/20 du fait de la longue attente dans la salle...
  Autres photos de la soirée :

de gauche à droite : Bryce Dallas Howard, Moon Bloodgood, Anton Yelchin, Christian Bale, McG


Anton Yelchin, Christian Bale, McG

Le reste des photos de la soirée est disponible sur l'album du blog
Découvrez ci-après la Minute qui était évidemment sur le coup !

Sortie officielle française : 3 juin 2009


 

Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Jango 693 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines