Magazine Côté Femmes

Métal : voyage au coeur de la bête

Publié le 02 juin 2009 par Lindt

[film] Métal : voyage au coeur de la bête
C'est avec une grande excitation que je me suis rendue mardi à la projection du documentaire "Metal : A headbanger's journey", réalisé par Sam Dunn.
La salle était plein de métalleux, mais pas que. Il y avait aussi pas mal de curieux qui venaient juste pour en savoir plus sur ce phénomène qui leur était pour certains totalement étranger : ils étaient intrigués et parfois craignaient un déluge de son brouillon sur fond de poulets égorgés.
Ce film retrace l’évolution de la musique métal depuis plus de 20 ans. Musique du diable, accusée de pousser à la destruction des églises, au suicide ou au meurtre, elle fut le démon à abattre, et ses fans mis au ban de la société.

On y découvre, au travers des témoignages de Slayer, Alice Cooper, Cannibal Corpse, Iron Maiden… comment cette musique est née et pourquoi elle est aujourd’hui encore largement jouée et écoutée et on y aborde notamment la question  de l
a place des femmes, la mort et la violence, les origines, l'environnement, les sous-genres, la religion...
Le réalisateur a notamment collecté nombre de témoignages visant à démontrer et expliquer comment le Metal permet à ses fans d'intégrer une véritable communauté. Et c'est vrai que quelque soit le style de Metal que l'on apprécie (parce qu'il y en a plétore), on partage forcément un certain mode de pensée (un peu "fuck them all"), une attitude...
J'en ai un bien bel exemple : alors que j'étais en Allemagne il y a 2 semaines pour un événement pro, les soirées s'annonçaient un peu barbantes (c'était pour parler de Jeux Vidéo, certes, mais avec des gens que je ne connaissais pas et pour raconter 3 fois la même chose). Bref, je me suis retrouvée à côté de métalleux et j'ai passé une super soirée à discuter de divers groupes, de la musique en Allemagne et en France, des concerts qui nous ont retourné les tripes... On avait là un sujet de conversation inépuisable !
En plus il faut avouer que la musique d'intro et d'outro du docu sont particulièrement bien choisies pour faire vibrer la corde Metal dans nos petits coeurs : The Number of the Beast d'Iron Maiden et Battery de Metallica. Imaginez toutes ces mains levées dans la salle de ciné, l'index et l'auriculaire s'agitant sous les spasmes d'une divine émotion envahissante qui agripptripait nos entrailles comme seule une vision magnifique saurait le faire.
Le site officiel US est dispo .

Synopsis via Allociné :
En 1986, le heavy metal devint la musique la plus populaire à travers le monde, et un peu partout, les ados portaient les cheveux longs et faisaient le signe des cornes du diable. Mais ça n'était pas du goût de tout le monde. Les musiciens de Metal furent accusés de pousser les jeunes au suicide ou au meurtre. le heavy metal était le nouveau démon à abattre, et les fans de metal mis au ban de la société. Sam Dunn, anthropologue et fan de ce mouvement, s'engage dans un voyage à travers le monde entier pour comprendre pourquoi cette musique a été si longtemps stéréotypée et critiquée et pourtant adorée par des milliers de fans : un voyage au coeur de la bête.


Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Lindt 116 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte