Magazine Culture

Pragues : Milan Kundera refuse la conférence 'nécrophile'

Par Actualitté

Conspué dans un article qui le traitait tout bonnement de collaborateur, le romancier Milan Kundera s'était violemment retourné contre le magazine Respekt, l'an dernier, considérant l'article comme une tentative « d'assassinat d'un auteur ». Or, le Milan est un animal réservé, et même quand on l'invite à Prague pour une conférence portant sur son oeuvre, il préfère... annuler à la dernière seconde.
Pragues : Milan Kundera refuse la conférence 'nécrophile'Dans sa ville natale de Brno, se tenait à l'université Masaryk une première conférence internationale sur lui. Des chercheurs venus de différents pays feront le déplacement depuis la France, les États-Unis, l'Islande ou l'Italie et beaucoup convergent vers la ville tchèque en partie pour l'auteur. Qui ne sera pas là...
En effet, dans une lettre adressée aux organisateurs, l'auteur refuse de prendre part à ce qu'il qualifie de « fête nécrophile » et qui doit commencer vendredi pour trois jours. D'autre part, il insiste sur le fait qu'il se considère comme un auteur français et que ses textes doivent être étudiés dans le cadre de la littérature française, puisqu'ils sont ainsi classés dans les librairies.
Depuis 1981, le romancier dispose en effet de la citoyenneté, mais il écrivit en 1990 un dernier livre en langue tchèque. Jusqu'à récemment, d'ailleurs, il avait interdit à tout éditeur local de publier ses livres dans sa langue natale. L'homme, deux fois quarantenaire depuis le 1er avril n'avait pas fait le trajet jusque dans le pays l'an passé pour recevoir le prix national de littérature, évoquant des problèmes de santé.


Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Actualitté 3262 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Dossiers Paperblog

Magazines