Magazine Cinéma

Freeze (2006)

Par Maryelen
Freeze (2006)
Freeze , 2006 , 5 épisodes d'environ 1H
avec Lee Seo Jin (Lovers, Damo) , Park Han Byul (Couple of Fantasy), Son Tae Young (Marrying A Millionaire, Iljimae - et mariée à Kwon Sang Woo :P -le monde est petit ^^)
Freeze (2006)Freeze (2006)Freeze (2006)Freeze (2006)
Freeze (2006)
Freeze (2006)
Freeze (2006)
Synopsis (by elygia) :
Il y a plus de 300 ans. Une femme, nouvelle venue dans un village, est condamnée à être brûlée vive sur le bûcher, accusée de sorcellerie. Un homme la sauve du feu et ils s’enfuient ensemble.
Séoul, 2006. C’est l’histoire d’un homme, propriétaire d’un bar à vins, qui le tient avec sa partenaire. Ils partagent ensemble un secret : ce sont des vampires pour qui ce commerce n’est qu’une couverture et une façon de payer leurs « fournisseurs ».
Cet homme a aimé une femme, il y a plus de 40 ans et l’a brusquement quitté. Depuis, son cœur est aussi glacial que sa peau. C’est lorsqu’il va rencontrer la fille de celle-ci que sa vie et son comportement vont changer.
Freeze (2006)
Freeze (2006)
Freeze (2006)
Mon avis : coeur coeur +++
J’entame cet article aussitôt après avoir fini le drama et là, à chaud, je suis…songeuse. J’allais dire sceptique mais ce n’est pas le bon mot, enfin pas exactement.
Disons que l’histoire…on la connaît quasiment dès le début grâce au synopsis alors que dans le drama, les explications sont distillées au compte-goutte. Si bien que l'on est incité à poursuivre afin d'en découvrir toujours un peu plus. Et puis, il faut avouer que 5 épisodes, ce n’est pas bien long… On pourrait presque parler de long "film", ce n’est pas un drama en tant que tel, dans la mesure où il n’y a pas réellement de passages « épisodiques ». En cela, il est très différent de Vampire Host, qui fait beaucoup dans l’anecdotique avec à chaque épisode une nouvelle enquête, de nouveaux personnages.
Freeze (2006)Ce drama fait plus dans l’esprit « Entretien avec un vampire » d’Anna Rice (ou avec Tom Cruise et Brad Pitt si vous avez vu le film ;) - la méthode pour devenir vampire est d'ailleurs la même que dans ce film ^^). En effet, le personnage principal, à l’instar de Brad Pitt (lol^^), s’apitoie sur son sort et cherche au départ le moyen de mettre fin à son existence. Il cherche un but, un sens à tout cela, en vain. Lee Seo Jin était tout désigné pour un tel rôle ; je crois qu’il affectionne particulièrement les personnage torturés ;-)
Sa « coéquipière », bien sûr amoureuse de lui, essaie de lui faire accepter sa condition, mais il faut avouer qu’elle n’en a pas vraiment l’art, ni la manière xD Ce n’est d’ailleurs pas elle qui va y parvenir, mais une lycéenne - quoiqu’elle ne soit plus au lycée, elle fait assez jeune - qui vient de perdre et sa mère et renie totalement son père.
Par un concours de circonstances, ces deux-là vont être amenés à cohabiter (non , ce n’est pas un remake de Full House ;-)) et elle va sans en avoir l’air lui redonner goût à l’existence. A première vue, une banale romance. Sauf que ce n’est pas si niais, les personnages sont loin de la passion des « Lovers » mais se soutiennent mutuellement et tentent de se comprendre.
Faut-il rajouter à cela un flic véreux, complètement shooté xD, qui est amené à rencontrer tout ce petit monde, et par la suite les pourchassera. N’oublions pas de mentionner l’équipe du salon de tatouages, ainsi que l’éternel prétendant de l’héroïne et le tableau sera presque complet. Le drama réussit à insérer quelques répliques drôles ou situations cocasses, mais l’atmosphère générale reste très … mélancolique.
Comme pour Entretien avec un vampire, on se rend compte que les personnages sont dans une impasse, qu’importe l'endroit où ils fuient, le passé et le présent surtout, les rattrapera toujours. En revanche, contrairement à ce film ainsi qu’à Vampire Host, le drama fait dans la sobriété concernant les « effets spéciaux » . On se demande vraiment en quoi ils sont si différents, excepté qu’ils boivent du sang de temps à autre. Pas de transformation, d’invincibilité (ils peuvent être blessés, perdre la mémoire après un accident de la route, ressentir les souffrances comme n’importe quel humain, sauf qu’ils n’en meurent jamais, contraints de supporter la souffrance à perpèt')…Finalement, cette présentation des vampires est peut-être celle qui m’a fait le plus flipper (quoique la version avec Tom Cruise n’était pas mal dans le genre gore xD), justement parce qu’ils sont « normaux »., pas au sens de Stephenie Meyer, mais normaux, humains. Plus proches de nous qu’on ne peut l’imaginer, frappés d’une malédiction éternelle. Il y a ainsi une sorte d’empathie qui se forme entre nous et ces « monstres » et les rend très humains. Ni bons, ni mauvais, ils naviguent entre deux eaux et sont dans tous les cas certainement plus « clean » que les hommes qu’ils rencontrent sur leur chemin – le policier ah celui-là c’est un cas !
L’OST est très belle, nostalgique, mélancolique voire déprimante ; elle reflète l’esprit du drama qui ne raconte que le sort de ces « hommes et femmes » à qui le repos éternel leur est refusé. LEGER SPOILER Le drama se termine sur l’échec de cette « existence » qui finalement conduit à une impasse. La vie n’est pas faite pour durer, mais ce qui compte, ce sont les moments passés. Leur fragilité et leur précarité fait leur valeur.
Les affiches promotionnelles m’ont bien eu, comme souvent d’ailleurs, puisqu’elles ne reflètent pas du tout à mon sens le drama. Je m’attendais à quelque chose de gore et bien « physique », voire un truc genre « sado-maso » xD, en fait rien de tout cela, le film –pardon drama- traite de la psychologie des « vampires » -le mot est d’ailleurs très peu usité et paraît tout de suite incongru – plutôt que de la mythologie. (à un moment, ça m’a fait repensé à A Moment To Remember d’ailleurs, vers la fin, rien à voir quoi xD)
Freeze (2006)Cependant, il s’agit d’un aspect comme un autre et qui me paraît plus crédible dans un sens, celui selon lequel ils peuvent souffrir finalement comme n’importe quel humain, pas besoin d’une bagarre avec un congénère pour commencer à morfler. On perçoit ainsi mieux l’aspect maudit de leur condition, car finalement, avec Twilight, le vampirisme connaît plus d’avantage que d’inconvénients ;-). A l’origine, ce n’est pas une bénédiction, mais une malédiction. Le drama cadre bien avec cette conception et les acteurs sont épatants. Attention, ils ne jouent pas comme des vampires mais comme des hommes (Tom Cruise et Antonio Banderas jouaient tout de même à fond le côté mystique et le protagoniste de Vampire Host ne faisait pas non plus dans la demi-mesure xD), il n’y a aucun côté bestial en eux, quoique la soif les rend bel et bien désespérés, en particulier s’ils s’affament d’eux-mêmes…xD
Enfin, une dernière remarque: le drama peut paraître lent au départ, la première fois, j'ai été surprise par son rythme, par "l'ambiance" qui diffère du tout au tout avec Vampire Host; une fois le premier épisode passé on s'y fait vite et surtout on cherche à comprendre ce qu'il s'est passé -même si en fait c'est pas très compliqué xD - encore une fois, le format n'est pas long et même exceptionnel pour un drama coréen; 5 épisodes de 1H environ, parfois un peu moins. Un reproche que l'on peut faire, c'est le caractère monotone parfois, mais cela tient au style du réalisateur (pas beaucoup de dialogues au début, c'est très calme, très "ressenti" mais cela ne m'a pas gênée outre mesure) et à l'atmosphère qui se dégage de l'histoire.
Freeze (2006)

Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Maryelen 5 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines