Magazine Culture

Anthologie permanente : Susan Wicks

Par Florence Trocmé

Respirer

Il avait l’habitude de me promener
parmi les crottes de chiens et les papiers jetés,
ou là-bas dans la nature,
par les chemins creux envahis d’herbe folle,
les fossés brûlants de piqûres
d’orties, jusqu’à ce que notre voiture au loin
ne soit plus qu’une petite boîte toujours fermée
sur ma mère, boîte de nausées,
et que ma peau, qui était froide et bizarre
comme du papier ciré, en absorbe la couleur.
« Allons. Respire, » et j’aspirais
impeccablement, tandis qu’il me promenait
à l’encontre de la circulation
comme si, tous les trois, on voyageait
sous couvercle hermétiquement fermé
que l’on pouvait ouvrir en s’arrêtant
n’importe où, n’importe quand – que l’on pouvait laisser
derrière soi en se promenant, en respirant à fond.

Susan Wicks, traduction de l’auteur avec la complicité de Sardine Robinson, in revue Dans la Lune, n° 7, juillet 2006, p.20.

Bio-bibliographie de Susan Wicks

index de Poezibao
Revenir à la Une de Poezibao

Sur simple demande à f.trocme@poezibao.com, recevez chaque jour l'anthologie permanente dans votre boîte aux lettres électronique


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

  • Anthologie permanente : Nicole Brossard

    on appelle bruit de beauté la mer soudée au sel dans l’infiniment nuit au-delà de tous les récits on appelle aussi bruit de beauté le silence sa signature... Lire la suite

    Par  Florence Trocmé
    CULTURE, LIVRES, POÉSIE
  • Anthologie permanente : Henri Droguet

    Camera oscura Un soir j’étais au pied d’une colline jaune trempée d’ombres et glus cendre à tout prendre à merveilles clouée de cistes barbelée de lavandes... Lire la suite

    Par  Florence Trocmé
    CULTURE, LIVRES, POÉSIE
  • Anthologie permanente : Alain Suied

    L’enfant qui appelle au fond de chacun reste tapi dans l’obscurité de l’abandon. Il faudrait le prendre dans les bras et lui murmurer la berceuse du retour. Lire la suite

    Par  Florence Trocmé
    CULTURE, LIVRES, POÉSIE
  • Anthologie permanente : Henry Bauchau

    Les promeneuses du soir Éloge Éloge des sommeils d’amies Éloge d’épouses de doges Et de stratèges villes grèges Ocrées de ceinturons de briques Éloge à pas de... Lire la suite

    Par  Florence Trocmé
    CULTURE, LIVRES, POÉSIE
  • Anthologie permanente : Jacques Dupin

    Grand vent Nous n’appartenons qu’au sentier de montagne Qui serpente au soleil entre la sauge et le lichen Et s’élance à la nuit, chemin de crête, À la... Lire la suite

    Par  Florence Trocmé
    CULTURE, LIVRES, POÉSIE
  • Anthologie permanente : Henri Droguet

    Pour une fois, une petite note personnelle ! J’ai choisi ce poème pour plusieurs raisons en plus bien sûr de sa qualité littéraire. Lire la suite

    Par  Florence Trocmé
    CULTURE, LIVRES, POÉSIE
  • Anthologie permanente : Wislawa Szymborska

    Dans le fleuve d’Héraclite Dans le fleuve d’Héraclite poisson pêche poissons, poisson équarrit poisson avec poisson tranchant, poisson construit poisson, poisso... Lire la suite

    Par  Florence Trocmé
    CULTURE, LIVRES, POÉSIE

A propos de l’auteur


Florence Trocmé 14972 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines