Magazine Culture

Conseil de lecture : Bernard Stiegler dans Télérama

Publié le 08 juin 2009 par Anthony Hamelle

Passionnante interview du philosophe de l’innovation Bernard Stiegler, publiée dans Télérama (papier et web). Interview également remarquée par Affordance.

Que nous dit-il ? Tout d’abord, il fait le point sur la distinction entre invention et innovation (une innovation étant une invention qui se socialise), avant de décrire les faillites d’un système économique consumériste, construit sur «l’'innovation associée au marketing pour capter le désir », qui constitue lADN de « l'économie libidinale capitaliste. ». Il décrit comment se mettent en place de nouvelles approches de l’économie, de la création, de la consommation :

« Un nouveau modèle d'innovation est en train de s'inventer : on est passé d'un processus hiérarchique, produit par le haut pour redescendre vers les applications, à l'« innovation ascendante ». Les technologies numériques ont permis ce renversement. Une véritable infrastructure de la contribution se développe depuis vingt ans via Internet, où il n'y a plus des producteurs d'un côté et des consommateurs de l'autre, mais toutes sortes de contributeurs ».

Apportant un regard critique que les « économies créatives promues par John Howkins ou Richard Florida », il souligne le phénomène générationnel qui se produit aujourd’hui :

« c'est aussi pour retrouver le désir, pour construire une société créative, qu'une partie croissante des jeunes générations s'éloigne progressivement du modèle consumériste, rejette un modèle qui ne la fait plus du tout ni rêver ni désirer, et s'engage dans des pratiques contributives singulières que le marketing tente évidemment de récupérer. Je pense que cette économie de la contribution est le véritable enjeu d'une société créative, bien au-delà de la supposée « creative class ».

Absolument en accord avec cette vision, la question est de savoir comment le basculement va s’opérer, et à quel rythme…

Toujours dans le même dossier, voir également cet article sur l’innovation à l’école, un sujet qui nous tient à cœur ici, dans lequel j’ai appris que le Danemark avait autorisé l’accès à Internet au bac. En voilà un joli débat.


A lire dans la bibliographie de BS :
Le Design de nos existences à l'époque de l'innovation ascendante,
sous la direction de B. Stiegler, éd. Mille et Une Nuits, 336 p., 23 €.
Pour en finir avec la mécroissance, Quelques réflexions d'Ars Industrialis, de B. Stiegler, A. Giffard et C. Fauré, éd. Flammarion, 310 p., 20 €.
Pour une nouvelle critique de l'économie politique, de B. Stiegler, éd. Galilée, 105 p., 17 €.


Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Anthony Hamelle 21 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines