Magazine Société

Heureux !

Publié le 08 juin 2009 par Beniouioui

Image1 En nous proposant aujourd'hui l'Évangile des Béatitudes, l'Église nous intime l'ordre d'être heureux. Qui que nous soyons, petits ou grands, forts ou faibles, drôles ou ennuyeux, Dieu nous avoue une chose merveilleuse: il nous aime :-)

Simple, les yeux pétillant comme un enfant devant une confiserie, Roger Federer est joyeux. Il a enfin gagné une finale à Roland-Garros et est ainsi entré dans le cercle très fermé des super champions vainqueurs sur toutes les surfaces. Heureux les pauvres [enrichis] de cœur, le Royaume des Cieux est à eux.

Pour fêter sa victoire, Roger Federer évitera de boire du faux rosé. Sous les tirs croisés d'une pression gauloise efficace, la Commission européenne n'autorisera finalement pas la fabrication du vin rosé en mélangeant vin blanc et vin rouge à partir de la technique du coupage. Heureux les [vins] doux, ils obtiendront la terre promise.

Ce n'est pas sur la terre mais dans la mer qu'ont disparu les passagers du vol AF 447. Cet événement tragique nous confronte brusquement à la mort. Celle des disparus bien-sûr mais la nôtre également. Il nous confronte aussi à l'injustice d'une mort brutale qui survient sans raison, sans crier gare. La mort est le grand mystère de la vie, celui de la chute originelle rachetée par le Christ. En ces moments-là, il est difficile de faire confiance à Dieu, de s'abandonner et d'espérer. Heureux [donc] ceux qui pleurent, ils seront consolés.

Le sentiment d'injustice se ressent souvent lors d'un décès mais a bien d'autre occasion pour nouer notre estomac. Les élections européennes en ont été un énième moment clef. François Bayrou était persuadé d'apparaître le soir du 7 juin comme le troisième voire le deuxième homme; il a finalement été éjecté du podium comme un mal-propre. "Injustice", dut-il crier ce matin en se rasant, en oubliant peut-être qu'il a trop rasé ses potentiels électeurs par un positionnement moyennement clair. Partout en Europe, les électeurs ont réclamé une Europe qui les comprenne et qui leur parle, une Europe qui n'oublie pas ses valeurs chrétiennes qui en sont les fondements, une Europe qui pense à cette planète dont elle est l'un des continents. En France, la donne est moins lisible, faute de protagonistes charismatiques. En tout état de cause, les français ont été trop peu nombreux à voter pour ces députés qui font 80% de nos lois. Heureux ceux qui ont [faiblement] faim et soif de justice, ils seront rassasiés.

"Justice", nous ne sommes pas certain que le mot soit particulièrement bien associé à Omar Bongo. Comme beaucoup de dirigeant africain, "le plus vieil ami africain de la France" décédé aujourd'hui s'est plus soucié de son compte en banque personnel que de l'estomac de son peuple. Baptisé catholique pour avoir une audience avec Paul VI, ce vénal potentat s'est converti à l'Islam pour obtenir les dollars de l'OPEP. Peut-être que l'Afrique, qui a encore beaucoup de travail à faire pour tracer le chemin de la justice, de l'amour et de la paix, lui pardonnera son absence totale de valeurs humaines. Heureux les miséricordieux, ils obtiendront miséricorde.

De la miséricorde, peut-être pas, mais du cœur il en faut certainement beaucoup pour renflouer le capital de Libération, journal sans positionnement qui n'est pas prêt de gagner un radis. Donner aux autres son argent et surtout son temps, c'est une action à la mode. Les associations humanitaires débordent de CV et c'est tant mieux. Notre association du moment s'appelle Le Rocher, l'Oasis des Cités. Elle a pour vocation de s'occuper des jeunes des banlieues, trop souvent délaissés et abandonnés à des mains pas forcément innocentes. Heureux les cœurs purs, ils verront Dieu.

Dieu parfois peut être source de conflit. Au Liban, Il est invoqué dans tous les sens par des chiites, des sunnites, des druzes, des maronites, des arméniens orthodoxes, des grecs-catholiques et des grecs-orthodoxes, et sans doute même des athées angoissés. Tout le monde s'attendait à ce que le "parti de Dieu" (Hezbollah) sorte grand gagnant des élections du week-end dernier et il a finalement dû s'incliner. Pour gagner, le Hezbollah comptait sur l'étendard orange de la scène chrétienne : le général Aoun. Plus soucieux de son ambition égocentrico-personnelle que du bien de sa communauté, il avait pactisé avec un diable qui lui avait demandé de diviser le camp chrétien, seul à même de faire la différence dans un système politique libanais particulièrement compliqué. Mais voilà, orange, qui est aussi la couleur du Modem, n'était pas la couleur du week-end et c'est tant mieux.  Comme quoi, Dieu existe vraiment et il confirme qu'Il préfére la liberté à l'obscurantisme. Heureux les artisans de paix, ils seront appelés fils de Dieu.

Cette paix, le monde entier aimerait la voir émerger d'une élection iranienne si proche. Chacun sait que le pouvoir ne se joue pas là et que seuls les mollahs tiennent les rênes de la mythique Perse. Pourtant le peuple irannien a les moyens de leur faire enfin passer un message fort. L'Iran est aujourd'hui plus chanceux que son sparing-partner de la menace nucléaire, la Corée du Nord, qui n'a pas beaucoup de levier à l'horizon et vient de condamner au bagne deux journalistes américains. Mais dans ces nombreux pays qui ne sont pas fiers d'eux et où les artisans de paix sont poursuivis, condamnés, empêchés de tourner en rond, il existe toujours des héros qui luttent pour le bien. Qu'ils aient foi en Dieu et ne s'arrêtent jamais. Heureux ceux qui sont persécutés pour la justice, le Royaume des cieux est à eux.

Benoît XVI n'est pas prêt de s'arrêter de lutter. Le Royaume des cieux, il le scrute chaque jour de son regard si doux. Des bâtons, il en a plein ses roues. Des cailloux remplissent ses chaussures et les médisances ont leurs porte-voix. Malgré toutes ces contraintes, il continue inlassablement à indiquer le chemin et à prier pour ceux qui ne le prennent pas, ne le voient pas. Heureux serez-vous si l'on vous insulte, si l'on vous persécute et si l'on dit faussement toute sorte de mal contre vous, à cause de [Dieu].

Réjouissez-vous, soyez dans l'allégresse, car votre récompense sera grande dans les cieux.


Teaser des Sessions Paray-le-Monial 2009
envoyé par Sessionparay. - Voyage et découverte en vidéo.


Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Beniouioui 281 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazine