Magazine Culture

Anatole FRANCE autopsié par CENDRARS DIVOIRE MORAND DELTEIL...

Par Bruno Leclercq

Anatole FRANCE autopsié par CENDRARS DIVOIRE MORAND DELTEIL...
TAMBOUR
Novembre 1929, 5

Les enquêtes littéraires, depuis la fin du XIXe siècle, se sont multipliées dans les revues et journaux. Elles sont : Un bon moyen de multiplier les collaborateurs à moindre coût, de provoquer des polémiques, de permettre aux uns de pérorer aux autres de se distinguer, pour nous elles sont un témoignage des courants, des tensions, des goûts de la gente littéraire à un moment donné. Elles sont d'autant plus intéressantes lorsqu'elles nous renseignent sur l'influence de certains grands noms sur leurs confrères de la génération suivante. Livrenblog, à propos de L'Influence et la légende de Jean Lorrain a donné préalablement quelques réponses à une enquête publiée en 1931 dans L'Esprit Français. Aujourd'hui c'est l'autopsie d'Anatole France, cinq ans après sa mort, à laquelle se livre la revue Tambour de Harold J. Salemson et ses collaborateurs d'occasion, qui nous intéressera.
Les auteurs questionnés devront répondre aux questions suivantes :

I. Vous semble-t-il que la situation d'Anatole France ait changé depuis sa mort ? Si oui, de quelle manière ?

II. Avez-vous changé, personnellement, d'attitude envers l'oeuvre de France depuis la mort de l'écrivain ? Pourquoi ?

III. L'indifférence dont on entoure généralement l'oeuvre de France indique-t-elle que celui-ci tombe à l'oubli ou que son sort soit réglé, dans le sens qu'il est devenu "classique" ?


IV. Sur quel plan mettez-vous Anatole France ? Pourquoi ?


Il n'est pas surprenant que la réponse la plus percutante, irrévérencieuse et laconique vienne de Blaise Cendrars qui déjà avait fait preuve de son désintérêt pour ce genre d'exercice, en envoyant un fataliste "Parce que", à la question "Pourquoi écrivez-vous ?" de la revue surréaliste Littérature (1), cette fois son jugement sur l'oeuvre de France ne laisse place à aucune nuance :
Ennui - ennui - ennui - ennui - ennui - ennui - ennui - ennui. (2)

Voyons quelques réponses, non moins clémentes mais plus argumentées.


Depuis que j'ai l'âge de 18 ans, je n'ai jamais changé d'opinion au sujet d'Anatole France.
Son oeuvre n'a jamais présenté d'intérêt pour moi. (Ne voyez là aucun dédain, mais seulement une différence entre ses préoccupations et les miennes.)
Je dois dire, cependant, que certains livres auraient pu, si cela avait été possible, me rendre Anatole France sympathique.
Sur quel plan je mets l'oeuvre d'Anatole France ? Sur le plan des jolies choses inutiles, donc nuisibles.

Fernand Divoire


Votre autopsie après cinq ans est-elle bien utile ? Que nous importe Anatole France ? Il n'y a pas un mot de vrai dans tout ce qu'il a si péniblement raconté, et il avait peur de la mort.


Louis Guilloux


[...] j'ai voulu relire la Reine Pédauque, livre francéen typique. Hélas ! que les derniers fervents du si bon maître me pardonnent, à la page 48 j'ai capitulé. Comment dire ? Je me trouvais dans l'état d'impatience d'un professionnel de la motocyclette obligé de se ballader en calèche avec ses grands-parents. [...]


Joseph Jolinon


[...] On a un public durant sa vie ou après sa mort. Chaque entrée au Père-Lachaise, c'est un lecteur de moins pour Anatole France. [...] pendant des années je n'ai pas osé dire que je détestais son oeuvre, de peur de mettre mon père en colère [...]


Paul Morand


Certains sont moins virulents, tout restant circonspects sur l'avenir de l'oeuvre de France


Anatole France est un écrivain qu'on lit agréablement, mais qu'on ne relit pas.


Joseph Delteil


J'ai lu les livres de France, comme tout le monde, mais j'ai cessé de penser à eux. Ils sont toujours là, dans un coin de bibliothèque. Je ne les relirais point. [...]


Maurice Courtois-Suffit


J'aime trop Voltaire pour ne pas considérer Anatole France comme un simple poeta minor, un agréable dilletante du genre Paul-Louis Courier [...]

Jean Cassous


On ne lit plus Anatole France ? Mais on ne l'a jamais beaucoup lu. On le lisait comme certains lisaient et lisent le feuilleton de leur quotidien? Ce n'est pas lire.

- Pourquoi lirions-nous France, dites, alors que nous avons Proust, Gide, Valéry, Cocteau, Claudel ? Pas le temps.

Jean Catel


Il reste bien sur quelques admirateurs à Anatole France :


I. Oui. Il a grandi.
II. Non. En quoi la mort d'un écrivain peut-elle changer l'opinion que l'on a de lui ?
III. Je ne vois pas que l'oeuvre d'Anatole France soit entouré d'indifférence. Bien au contraire.
IV. Permettez-moi de me réserver. Il y a des noms qui échappent au palmarès.


Henri Duvernois


[...] Mais si la foule s'écarte de lui, parce qu'il ne répond plus à ses aspirations, d'aucuns lui restent fidèles et je ne crois pas être seul à mettre le maître de Jérôme Coignard sur le premier rayon, parmi ceux dont jamais on ne se lasse. [...]

Constant de Horion


(1) Littérature, N° 10, décembre 1919, p. 24.

(2) Hugues Richard dans son Dites-nous Monsieur Blaise Cendrars..., Lausanne, Editions Rencontre, 1969, qui recense les réponses de Cendrars aux enquêtes littéraires de 1919 à 1957, signale que l'enquête de Tambour "eut un tel retentissement qu'un hebdomadaire parisien, Le Courrier littéraire, la reproduisit dans sa quasi-totalité, y compris donc la réponse de Cendrars, très malcontreusement amputé d'ailleurs, puisque le mot ennui ne s'y trouve plus multiplié que par... cinq ! Réponse reprise également dans la revue Anthologie (liège), N° 5, mai-juin 1930, p. 1.


TAMBOUR

directeur , Harold J. Salemson, 5, rue Berthollet, Paris V°. Mensuel.
N° 5, Novembre 1929, broché, couverture avec rabat, 76 pp. Texte en anglais et en français.

Sommaire :

Pages
1 Prétexte - Pretext.
7 Autopsie d'Anatole France, par Marcel Berger, Jean Cassou, Jean Catel, Blaise Cendrars, Maurice Constantin-Weyer, Maurice Courtois-Suffit, Léon Deffoux, Joseph Delteil, Fernand Divoire, Henri Duvernois, André Gide, Louis Guilloux, Jacques Heller, Constant de Horion, Joseph Jolinon, Georges Linze, Victor Llonas, Marcel Loumaye, André Maurois, Paul Morand, François Ribadeau-Dumas, Jacques Roujon, André Salmon et Akos Tolnay.
25 Anatole France, A post-Morten Five Years Later, by Theodore Dreiser, Waldo Frank, Zona Gale, H. R. Hays, Guy Holt, Sidney Hunt, H. L. Mencken, Samuel Bogers, Bertrand Russel, G. Bernard Shaw, Edmund Wilson and William Carlos Williams.
38 Maquettes pour Les Dieux ont soifs dessins de Walter-René Fuerst.
42 Notes sur Anatole France par Fernand Ferre.
45 Marching On by Stuart Gilbert.
48 Opinion d'un jeune par Valentin de Manoll.
49 Anatole France, an essay by Edouard Roditi
53 Anatole France, croyant et créateur par Francis Ambrière
57 Utility of Anatole France by Harold J. Salemson
64 Anatole France, moderne par Harold J. Salemson
73 Notes


Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Bruno Leclercq 1643 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines