Magazine

Ca n'arrive qu'à moi (Un plan d'enfer) - Donald E. Westlake

Publié le 16 mars 2009 par Berenice

Contrairement à mon habitude, cet extrait ne provient pas du début d'un roman... On est même très loin de l'incipit, vu qu'on se trouve à quelque chose comme le chapitre 8. Donc la suite spoile une partie de l'histoire.
Vous voilà prévenus.


Une foule incroyable de gens s'était entassée dans la salle pour cette réunion. C'étaient presque tous des hommes, presque tous blancs, mais il y avait un petit saupoudrage de femmes, et quelques Noirs par-ci par là. La police municipale était représentée par l'Inspecteur-Chef Maloney, Léon et deux détectives ; mais il y avait aussi des délégués de la Police du Logement, de la Police des transports, du bureau du Procureur Général, des services secrets, du FBI, de la CIA, de la représentation américaine aux Nations unies, des Douanes, du Musée d'Histoire Naturelle de Chicago, des services turcs de contre-espionnage, et de la représentation turque aux Nations unies. Les vingt premières minutes furent consacrées aux présentations. Maloney fit confiance à Léon pour se rappeler tous les noms.
-- Selon une des hypothèses actuellement en cours, continuait le type du FBI, Zachary, un autre groupe de Grecs chypriotes serait responsable du deuxième larcin.
Larcin ?
-- Cette théorie présente l'avantage d'expliquer comment le deuxième groupe avait pu infiltrer le premier au point de connaître les projets qu'ils nourrissaient quant à l'évacuation du rubis. Il existe, bien sûr, des factions rivales qui se réclament au même titre du mouvementalisme grec chypriote.
Mouvementalisme ?

-- Suivant une deuxième théorie, des agents de l'Union soviétiques, épousant les prétentions émises auparavant par l'Église Russe Orthodoxe visant à ré-annexer le Brasier de Byzance, seraient responsables du deuxième vol.
Ré-annexer ?
-- A l'appui de ce scénario, soulignons que la délégation soviétique aux Nations Unies a déjà démenti toute implicité russe dans les évènements de la nuit dernière. Signalons toutefois un troisième potentialisme : celui d'une transférance par une faction dissidente de nationalité turque.
Implicité ?
Potentialisme ?
Transférence ?
-- Le Colonel Bouboule, du contre-espionnage turc...
Maloney leva un sourcil ; Léon écrivit aussitôt sur son bloc-notes Bubul.
-- ... nous a assurés que cette plausibilité n'était pas éventuelle, tout en s'engageant à la dévisager.
Bon, laisse tomber.
-- En quatrième lieu, n'oublions pas que des menées coïncidentielles restent possibles. Un vulgaire cambrioleur pourrait être tombé sur le Brasier de Byzance dans le cours de ses propres entreprises délictueuses. Si quelqu'un ici se sent désireux de formuler des suggestions complémentaires, des théories ultérieures quant aux perpétrateurs, à leurs motivations, à leurs visées futures, nous serons heureux de les auditionner.
Sans blague ? A nouveau, le regard de Maloney croisa celui de Léon.
-- Entre-temps (Zachary pointait sa règle dans tous les sens), dans la mesure où ces agissements criminels ont été commis sous l'égide de la Ville de New-York, ils tombent dans la compétence élémentaire de la Police Municipale new-yorkaise, qui assurera la coopération inter-organismes et assumera la responsabilité transcendentale de l'enquête. J'ai donc présentement le plaisir de communiquer la parole à l'Inspecteur-Chef Maloney, de la Police Municipale de New-York.
Maloney se hissa sur ses pieds en grognant et appuya sa brioche sur la table.
-- Bon, commença-t-il. Vous pouvez avoir tout un tas de théories, et partir à la chasse aux Grecs, aux Turcs et aux Russes orthodoxes, mais moi, je vais vous dire ce qui s'est passé. Cet imbécile de bijoutier a mis une affichette dans sa vitrine annonçant qu'il partait en vacances. L'invitation rêvée, pour un casseur. Le signal d'alarme a été court-circuité avec un beau petit bout de fil électrique. La porte a été forcée avec une délicatesse de jeune mariée. Le coffre a été ouvert par un professionnel. Il a pris ce foutu rubis qui nous met dans tous nos états, mais il ne savait pas de quoi il s'agissait : il a aussi embarqué tout un lot de bagues à quatre sous, de bracelets et de montres. Tous vos gars, là, les terroristes, les dissidents et tout ça, ils ne savent pas faire taire un dispositif d'alarme, ni ouvrir un coffre en douceur. Ils ne connaissent que les mitraillettes et les cocktails Molotov, ils aiment faire du bruit, foutre le bordel, verser le sang. Le gars que nous cherchons, c'est un brave cambrioleur new-yorkais bien de chez nous, et je vous le dis tout de suite, je vais le trouver. Mes hommes vont foutre en l'air toute la ville, et on va tous les ramasser, les casseurs, les braqueurs, les malfrats de seconde zone, les tireurs à la petite semaine, on va rafler tout ce qui traîne en ville, on va les secouer par les talons, et quand vous entendrez plonk, ça sera la bague qui tombera d'une poche. Entre-temps, s'il y a des questions, vous vous adressez au Sergent Windrift ici présent, c'est mon secrétaire. Et maintenant veuillez m'excuser, j'ai pas mal d'arrestations à faire.
Et l'Inspecteur-Chef Maloney quitta la salle de réunion, précédé de sa brioche.


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Berenice 26 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Dossier Paperblog