Magazine Cinéma

[HS] - Hellfest

Par Tepepa
[HS] - Hellfest
Hier Marilyn Manson m'a empêché de dormir. Pourtant je suis dans la partie de la ville la plus éloignée du Hellfest. Je peux comprendre que les riverains préfèrent aller dormir ailleurs pendant les trois jours que dure le festival, à cause du niveau sonore extrème.
Pour la quatrième année consécutive, les rues sont submergées de zombies pacifiques en noir, hagards, fatigués, envahissant les bars, les boulangeries, les boutiques. La contournante est bloquée et transformée en immense parking, les tentes de camping et les vans rafistolés pullulent. Le Leclerc du coin devient impraticable, les portes se ferment, le chiffre d'affaire se fait sur la bière, le matos de camping, la crème solaire. Les pompiers et les gendarmes ne choment pas, les sirènes se font entendre toute la journée.
C'est génial.
Le HellFest est un festival de metal. C'est une musique que je ne supporte pas plus de dix minutes, mais j'adore les noms des groupes: Cradle of filth, Manowar, Anthrax, Deicide, Brutal truth, Cannibal Corpse. Un jour j'ai même apprécié du Dream Theater (mais je crois que c'était une reprise de U2 (ou Vivaldi je sais plus)). Certains prétendent que lorsqu'on écoute attentivement, c'est une musique bien plus sophistiquée qu'il n'y paraît. En tout cas, plus recherchée que Pascal Obispo. Pleine de références sataniques peu politiquement correctes qui ont effarouché notre église archaïque (pléonasme?). Pleine de fureur et d'énergie. Le temps d'un week end, les fans mettent leur T-Shirt noir, comme un rituel folklorique. Pas de quoi effaroucher un abbé.
En tout cas, tous les ans le festival semble remis en cause. Benjamin Barbaud, l'organisateur du truc, 29 ans environ, doit lutter chaque année pour que son bébé puisse avoir lieu, alors que d'autres manifestations beaucoup plus consensuelles ont un sésame automatique. Les municipalités changent, la méfiance reste. Aux dernières nouvelles, le festival est menacé par la construction d'un lycée sur le site. Un lycée, c'est important, mais les organisateurs semblent ne même pas avoir été consultés alors qu'ils gèrent un évènement qui triple la population locale pendant trois jours.
Si ces organisateurs en venaient à se lasser, et à installer le Hellfest ailleurs, j'en serais très attristé. J'aime voir toute cette agitation pendant trois jours. Et quand même, Marilyn Manson qui t'empêche de dormir le jour de la fête de la musique, c'est autre chose que le petit groupe de ploucsta-metal du coin :-)

Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Tepepa 37 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines