Magazine Cinéma

Tom Cruise: Mission Impossible Quatre, c’est pô possible ?!

Par Nemosandman

MI4

Alors si la Paramount (mal en point après la dernière daube d’Eddie Murphy “Imagine That!”) était prête à pactiser de nouveau avec le diablissime Maverick, histoire de rentabiliser un peu ses films ?
C’est officiel Tom Cruise rempile pour un Mission Impossible 4 !
Mais est ce une bonne nouvelle ?

Qui a envie de suivre les aventures de l’indestructible Ethan Hunt ? Au début, Brian de Palma nous proposait un dinosaure de film lourdingue avec de l’action en veux tu en voila et un bon arrière gout de blockbuster popcorn dans la bouche: on en avait pour son argent. Comme à la Piste Aux Etoiles avec Roger Lanzac! Et maintenant on grimpe sur l’Eurostar à 300 à l’heure ! Yes !!!

Ensuite il y eu le mirage John Woo. Le réalisateur de “Pigeon Vole” nous proposait une nouvelle coupe de cheveux et des ralentis soporifiques à souhait, le tout soutenu par un scénario d’une mollesse proche du bidon d’un Steven Seagal (sans le mystère qui flotte autour… c’est vrai comment c’est il fait pousser le bide aussi vite ?).
Zou: déception !

MI4

Et puis il y a eu J.J. Abrahms. Un homme d’idées, de concepts: un type qui aligne les succès à la télé en “renouvelant” le genre: “Lost”, “Alias”…
Ce producteur, auteur, réalisateur est en gros pour les studios l’équivalent des promesses d’une Pole Dancer ficellées nue sur le plumard d’un Sensation Seeker adepte du Shibari: plutôt mourir que de passer à coté de la penderie !

Conséquences:

-Ecoute Coco, avec ton succès sur Star Trek, alors que c’était méga casse boulette comme projet, tu peux nous demander ce que tu veux !
- Tout ce que je veux ? Ben justement j’avais une idée avec un monstre géant qui…
-Hop! Hop! Hop! Ici à la Paramount, on reconnait ton talent Coco.
-J.J.. Mon prénom c’est J.J. pas Coco.
-Comme dans la chanson de Dalida ? mais tu vois, quand on regarde les archives, on se dit que tu pourrais nous rendre un petit service.
-Quel service ?
-Ben, Tom Cruise. Il voudrait bien rejouer le rôle de Ethan Hunt. Il est prêt à payer cher pour sauver le monde.
-Encore ? Mais on a pas atteinds les 500 millions de bénèf sur Mission Impossible 3…
-C’est pas d’ta faute, Coco. C’est la faute au noiche avec ses pigeons.
-John Woo ?
-Oui le noiche avec ses pigeons. Sans lui pour te coller des casseroles on aurait fait 600 millions.
-Pourtant on lui avait coupé courts les cheveux à Tom. Histoire qu’il ne ressemble pas au volet numéro deux mais au numéro un.
-Justement on voulait te proposer une nouvelle coupe de cheveux. Court devant et long derrière.
-Comme Kajagoogoo ?
-Comme Dalida!
- Mais j’ai pas l’temps ! J’ai des trucs sur le feu.
-On a juste besoin de ta signature. Deux trois de tes idées. Et on s’occupe du reste.

MI4

Donc vous avez compris ?
Il y a un an, on annonçait que Tom Cruise allait devoir se cantonner au rôle de producteur puisque la franchise allait bénéficier d’une jeune star montante pour la relancer. Genre Mission Impossible rencontre Jason Bourne avec Jonathan Rhys-Meyers qui rempilerait…
La dessus J.J. Abrahms réussit là ou tout le monde imaginaient qu’il allait se planter. Star Trek est un succès mondial. Tom Cruise trépigne d’impatience…
Faites signer l’accusé. M.I.4 est lancé ! Et puis ensuite MI5 et MI6 avec de vrais espions dans la boite ?

MI4


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Nemosandman 140 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines