Magazine Culture

Rissa Ixa,peintre touareg du Niger……le fixé

Publié le 21 juin 2009 par A360

rissa3.jpg 

  

rissa4.jpg

Rissa Ixa, né en 1946 au Niger près de la frontière du Mali, décrit ainsi son travail : « Au sein de la famille, les hommes et les femmes m’enseignaient l’histoire touarègue et m’initiaient à l’art et à l’écriture tamasheq. Je dessinai sur le sable. Puis parti à Niamey (1959), j’ai continué à dessiner sur tous les supports à ma disposition. Lors de mes rencontres avec d’autres artistes, j’ai pu observer et apprendre différentes techniques de peintures. Je vis et travaille, je milite dans le but que la culture touarègue ne disparaisse pas et continue à vivre en gardant son essence : le respect des traditions et des Hommes. »
La démarche de ce peintre est de peindre des scènes de la vie pastorale de la société touarègue, sur le registre figuratif. Il reprend, par ailleurs, les motifs géométriques traditionnels, qui agrémentent les objets de la vie matérielle, et tente d’adapter certains de ces objets eux-mêmes, dans une démarche moderne. La peinture sous-verre de Ixa s’appelle aussi “fixé” ou “souwère” en wolof; car le support de l’œuvre est le verre ou un support transparent). La peinture se réalise sur le verre mais elle se regarde par transparence à travers le verre. Cette technique de peinture, originaire d’orient, est apparue au Sénégal avec la pénétration islamique, puis s’est développée. Le dessin est réalisé directement sur le verre à la plume et à l’encre de Chine. Certains utilisent des pinceaux très fins et de la peinture noire. Le dessin peut-être tracé au fil de l’imagination ou décalqué à partir d’une esquisse. Signature et inscriptions s’écrivent à l’envers (écriture en miroir) car le verre est exposé retourné. Suit alors l’application des peintures. Celle-ci se fait, contrairement aux peintures classiques, en commençant par le détail et en terminant par le fond. Séchées à l’ombre, les peintures reçoivent ensuite un support de carton dans lequel sont passés puis gansés plusieurs fils de coton qui serviront à l’accrochage.


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


A360 2356 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Dossier Paperblog

Magazine