Magazine Coaching sportif

Les féculents ont de l’énergie à revendre

Publié le 21 juin 2009 par Benjamin Magras

Les féculents ont de l’énergie à revendre

Ils ont souvent mauvaise réputation mais sont pourtant bénéfiques pour notre organisme. Les féculents en ont dans le ventre et ce n’est pas un hasard si les sportifs les aiment tant…

Mais d’abord, qu’est-ce qu’un féculent ?

Un féculent est un aliment qui contient une grande quantité d’amidon, un glucide dit “complexe” qui a la particularité d’être digéré lentement par le corps, d’où la dénomination “sucre lent”. Lors de la digestion, l’amidon va être transformé en glucide et sera une source d’énergie importante pour les muscles et le cerveau.

Quels sont-ils ?

Dans la famille des grands classiques, on trouve :

  • Le pain
  • Les produits céréaliers comme les pâtes, le riz, la semoule, le maïs, les pétales de céréales, etc…
  • Les pommes de terre
  • Les légumes secs tels que les pois chiches, flageolets, lentilles, haricots rouges et blancs ou encore les fèves.

Mais les féculents sont de plus en plus variés. En effet, on trouve désormais sur le marché des produits moins connus, comme le quinoa, un féculent tout droit venu d’Amérique du Sud.

Quels sont leur rôle et leurs bienfaits ?

Grâce à l’amidon qu’ils contiennent en grande quantité (70 à 80%), les féculents aident le corps à tenir une bonne partie de la journée. Ces sucres complexes diffusent de l’énergie progressivement, contrairement aux sucres rapides qui déclenchent un pic d’insuline soudain dans le sang.

Le deuxième bon point des féculents, c’est qu’ils aident à l’endormissement grâce au tryptophane qu’ils contiennent. Ils sont donc excellents le soir pour préparer le corps à une bonne nuit de sommeil.

Les féculents sont aussi dotés d’un pouvoir rassasiant. En consommer évite de sauter sur des produits trop gras ou trop sucrés entre les repas.

Enfin, certains féculents contiennent des nutriments essentiels au bon fonctionnement de l’organisme. Les pommes de terre, par exemple, contiennent de la vitamine C. Après cuisson, 20% de cette vitamine est encore présente.

Les légumes secs sont quant à eux riches en fibres, en minéraux, en protéines végétales ainsi qu’en oligo-éléments et en vitamines du groupe B. En variant le type de féculent, il devient plus facile de combler ses besoins nutritifs journaliers.

Comment doit-on les consommer ?

Bien sûr la cuisson a une importance majeure. Les féculents, contrairement aux idées reçues, ne font pas prendre de poids, tout dépend de la manière dont on les prépare. Bien entendu, les frites seront plus caloriques que les pommes de terre vapeurs, les pâtes plus caloriques si elles sont accompagnées de crème fraîche ou de fromage plutôt que d’une sauce à base de tomates. Le matin, préférez des pétales de céréales nature plutôt que des céréales enrobées ou fourrées, elles sont bien souvent trop grasses et trop sucrées.

Si vous les accompagnez correctement, vous pouvez consommer les féculents à tous les repas sans problème. La quantité doit être d’environ 150 g par personne et par repas soit environ 6 à 8 cuillères à soupe de pâtes ou riz cuits.

Les féculents ont tout bon !

Pour résumer : ne vous privez pas des bienfaits des féculents. Ces aliments gourmands réguleront votre rythme biologique en vous facilitant l’endormissement et en évitant les grignotages compulsifs. Apprenez simplement à les accompagner de légumes et ayez la main légère sur les matières grasses.


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Benjamin Magras 410 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte