Magazine Culture

Weapon of choice

Publié le 22 juin 2009 par Vance @Great_Wenceslas

Another Cool Stuff, by Vance

 

Ouh ! Haro sur le méchant usurpateur ! Comment ose-t-il s’immiscer ainsi en toute impunité sur les terres du grand Broots ?

- C’est simple : j’ai les clefs. C’est chez moi, ici.

- Ouais mais, quand même, et le respect ? Les principes ?

- Effectivement. Inquiétude légitime. Mais je respecte cette rubrique, vu que je conserve la mise en page et les libellés. J’ai juste trouvé que c’était l’endroit idéal. Ai-je eu tort ?

- On verra. L’avenir le dira. Mais… « l’endroit idéal »… pour quoi ?

- Pour un tribute, à mon tour.

- C’était l’heure du jeu de mots gratuit ?

- Que nenni, mon brave. Juste une manière habile de placer mon quota de liens internes.

- Vers une chronique de Broots. Une façon de se dédouaner, en somme ?

- Comme vous y allez ! Néanmoins, j’espère qu’il appréciera… De toutes manières, je connais cette brave bête à la générosité aussi dense que ses poils.

- Des poils ? On va parler de cul ? Ici ?

- Ca ne risque pas. Encore que, pour la chronique sur Antichrist, il faudra bien que j’épuise ma réserve d’ellipses et de métaphores…

- Revenons à notre sujet, le terrain devient glissant.

- En effet. Pourquoi Weapon of choice ? Parce que, en éditant ma dernière chronique sur Wedding Crashers, je me suis dit que je ne pouvais pas laisser l’énormissime Chris Walken sur une aussi piètre prestation. Indigne, quoi, enfin ! Je me suis rappelé alors, vous savez, en ces flashes intenses et poignants, de ce clip de Fatboy Slim. Quelle classe ! Quel style ! Alors, pourquoi ne pas le soumettre au souvenir de nos visiteurs ?

- Pour saluer la performance de cet acteur au charisme inégalé et souligner le succès de cette rubrique ? En effet, c’était opportun.

Enjoy !

div>
Weapon of Choice Christopher Walken
envoyé par magik-man2. 

Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Vance 5291 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazine