Magazine Conso

Nathalie Felciai, de l’optimisme à renvendre

Publié le 23 juin 2009 par Valvec

Comme je vous le disais là, et là, j’ai une grande affection pour Jeanne Poésie, la jeune héroïne de museworld, l’univers ludo-éducatif pour toutes les « petites elles » de 6 à 12 ans créé en septembre 2008 par Nathalie Felciai…

Après la soirée où elles a si chaleureusement reçu quelques mamans blogueuses (E-zabel, George Sand, Sandra, Carole, Delphine, Anne, pardon pour celles que j’oublie…) dans son show room (43 rue des petits carreaux, Paris 2ème), et les échanges simples et profonds que j’ai eu avec elle, je peux désormais affirmer qu’à l’image des magnifiques héroïnes qu’elle crée, Nathalie est une bien jolie personne…

Quelle petite fille étiez vous Nathalie ?

J’étais une petite fille assez seule car mes sœurs étaient beaucoup plus âgées que moi. J’étais joyeuse mais angoissée, très rêveuse surtout. Je m’inventais beaucoup d’histoires et passais beaucoup de temps à lire…

Et les poupées, dans tout cela ?

L’une de mes sœurs voyageait beaucoup. A chacun de ses retours, elle me rapportait une poupée de collection du pays qu’elle venait de découvrir. Elles étaient pour moi de véritables personnages à qui je faisais faire de grands périples autour du monde…

Et, c’est en vous disant tout cela que je réalise qu’aujourd’hui avec museworld, je créé précisément cela : un univers peuplé d’héroïnes de tous les pays…

Pourquoi Jeanne Poésie est-elle née ?

Lorsqu’elle a eu 6 ans, ma fille aînée, Julia, une petite fille très poétique, très profonde, cherchait une héroïne qui lui corresponde…

J’ai alors constaté qu’aucun univers existant ne nous correspondait vraiment. Or, je crois qu’il est important que non seulement les petites filles, mais également leurs mamans, aient des héroïnes dans lesquelles elles puissent se retrouver pour transmettre les valeurs importantes à leurs yeux : le courage, la solidarité, la confiance en soi, la liberté…

Je suis une grande idéaliste, et je pense qu’il est important de montrer à nos petites files qu’elles peuvent avoir du pouvoir sur le monde qui les entoure. C’est ce que j’essaie de faire à travers museworld et ses héroïnes…

Comment Jeanne Poésie est-elle née ?

C’est une aventure merveilleuse. Après 11 années passées dans un cabinet de conseil, j’ai dû apprendre à faire 10 000 métiers que je ne connaissais pas jusque là… Ecrire un roman, développer un site internet, fabriquer des poupées, etc etc etc…

Quel est le plus beau compliment que l’on vous ait fait ?

Oh, beaucoup de compliments m’ont touchée, mais un jour par exemple nous avons reçu ce message d’une petite muse « Jeanne, je serais tellement triste si tu n’existais pas… »… Et puis les mamans nous disent souvent « merci d’exister ». C’est très beau et très encourageant…

Barbie a 50 ans cette année… Qu’est ce que cela vous inspire ?

Avant tout, du respect. Cette marque s’est imposée et a été le leader mondial du marché pendant un demi siècle… Cela étant dit, depuis sa création, la société et les femmes ont changé. Leurs aspirations pour elles-mêmes et pour leurs filles aussi… Il est donc temps de proposer d’autres modèles et sources d’inspiration.

Merci beaucoup Nathalie…


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Valvec 103 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte