Magazine Cinéma

Premières images : Micmacs à tire-larigot de Jean-Pierre Jeunet

Par Jango
Premières images : Micmacs à tire-larigot de Jean-Pierre JeunetDany Boon. Warner Bros France - Bruno Calvo
C'est tout chaud !
Les premières images du prochain Jean-Pierre Jeunet (qui si vous ne le saviez pas sera le président du jury du festival du film américain de Deauville cette année) ont été dévoilée sur Allociné il y a à peine quelques jours. (voir la vidéo ci-dessous) :
Plus d'infos sur ce film
Dans un style propre au réalisateur français, nous pouvons découvrir le personnage principal de l'histoire, Bazil, en la personne de Dany Boon.
La photographie et les décors Parisiens ne sont évidemment pas sans rappeler un certains fabuleux destin bien que cette fois-ci, point de Audrey Tautou à l'horizon.
J'en profite pour vous annoncer que je participerai vendredi soir prochain à la master class de Jean-Pierre Jeunet, événement qui sera rediffusé en direct sur Allociné. De nouvelles images de Micmacs à tire-larigot y seront notamment projetées.
Si vous souhaitez poser des questions au réalisateur, n'hésitez pas à les déposer en commentaires, je ferai de mon mieux pour les lui poser.
Synopsis du film :
Au coeur du désert Marocain, à la fin des années 70, des démineurs français sont en plein travail. Soudain une explosion...
Dans un pavillon de banlieue, le téléphone sonne. Bazil, neuf ans, voit sa mère sangloter, le combiné à la main...
On retrouve Bazil adulte, dans un vidéoclub.
Un échange de coups de feu dans la rue et Bazil reçoit une balle dans la tête...
Il survit et devra vivre avec le projectile logé dans son crâne. voilà notre héros un peu déformé par une intense imagination et un grand pouvoir de fantaisie...
Ayant perdu son travail, il se retrouve à la rue.
Il est recueilli par une bande de truculents chiffonniers: Remington, homme noir qui ne parle qu'avec des expressions désuètes du genre "dès potron minet" ou "au diable vauvert"; Calculette, qui a le "don" de tout compter en un clin d'oeil; Fracasse, qui veut absolument battre le record de l'homme canon; Placard, qui a survécu à la guillotine; la Môme caoutchouc, contorsionniste amoureuse de Bazil et Tambouille, qui les a tous adoptés, après avoir perdu ses jumelles dans le labyrinthe des glaces...
Chiffonnant pour eux, Bazil tombe un jour, par hasard, devant le siège de deux compagnies : Il reconnaît le sigle des deux fabricants d'armes qui ont provoqué son malheur.
Avec l'aide de la bande d'hurluberlus, Bazil va, grâce à son imagination de "Petit Poucet", monter les PDG des deux compagnies l'un contre l'autre, afin de mieux les anéantir.
Nous allons assister à des aventures dignes de la série "Mission impossible" mâtinées de Buster Keaton et de Bibi Fricotin...
Et pour finir, quelques photos du film.
Michel Crémadès, Dany Boon et Julie Ferrier. Warner Bros France - Bruno CalvoDany Boon et Jean-Pierre Marielle. Warner Bros France - Bruno Calvo
André Dussollier. Warner Bros France - Bruno CalvoJulie Ferrier. Warner Bros France - Bruno Calvo
Dany Boon. Warner Bros France - Bruno CalvoDany Boon. Warner Bros France - Bruno Calvo
Jean-Pierre Marielle et Julie Ferrier. Warner Bros France - Bruno CalvoDany Boon et Jean-Pierre Marielle. Warner Bros France - Bruno Calvo
Sortie officielle française : 28 octobre 2009
 

Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Jango 693 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines