Magazine Cuisine

Le Massala Chaï

Par Kusmi

Massala Chaï signifie « thé épicé » en Indien. Et son origine remonte pas si loin que ça…

En fait jusqu’au milieu du XIXème siècle, la Chine était le principal pourvoyeur de thé du Royaume-Uni. Puis les colonisateurs britanniques réalisèrent l’existence des plants d’Assam (cf. une de mes notes précédentes sur le Camelia Assamica) et mirent en place sa culture. En 1870 près de 90 % de la consommation de thé au Royaume-Uni venait de Chine ; 30 ans plus tard, ce chiffre tombait à 10 % !

Une opération marketing

Les britanniques se sont en fait comportés en « super-marketeurs », puisque voulant installer la culture – dans tous les sens du terme – du thé en Inde, ils ont délibérément et gracieusement donné du thé aux Indiens ; chaque usine, plantation, mine etc. était incitée à proposer du thé à ses travailleurs au moment des « breaks » de la journée. C’est ainsi le thé s’est installé dans les mœurs indiennes.

En « parfaits » (sic) colonisateurs, les Britanniques préféraient que le thé soit bu selon leur tradition (c’est-à-dire en ajoutant un nuage de lait et du sucre), et désapprouvaient bien sûr tout aménagement suivant les coutumes locales indiennes – qui était d’inclure des épices dans leur cuisine.

Une recette de famille

La confection du Massala Chaï change non seulement selon la région mais aussi selon la famille dans laquelle il est préparé. Les mœurs indiennes voulaient bien sûr que les grands-mères vivent au sein de leur famille ; c’était souvent elles qui faisaient le thé et confectionnaient le Massala Chaï selon leur goût et leur fantaisie. Et puis l’ajout des épices variaient aussi suivant la région… et suivant les effets recherchés ; car le rôle de ces épices étaient (et est toujours) aussi à vocation médicinale, puisque la médecine ayurvédique (indienne) repose sur l’utilisation d’épices.

Ces usages ont toujours lieu aujourd’hui ; mais globalement le Massala est fait avec du thé noir et de la cardamome ; ensuite selon les régions on y ajoutera : cannelle, gingembre, clous de girofle, anis, poivre. Mais aussi boutons de rose, noix de muscade, racines de réglisse, amande, menthe…et même safran !

A noter que la version Kashmiri du Massala Chaï se fait sur une base de thé vert.

Recette du Massala

Encore une fois, il n’y a pas de « recette » officielle, mais globalement on peut dire que le Massala Chaï se fait de la façon suivante :

On mélange eau, lait, thé noir, épices et ingrédient sucrant (sucre de canne, sucre de palme ou miel) et on fait bouillir le tout 5 à 10 minutes. Mais on peut aussi ajouter le lait après les 5 minutes, ou le verser au dernier moment. Tout est possible. Le principal étant quand même de mettre les épices en même temps que le thé, car c’est l’ébullition qui permet l'éclosion des parfums.

Pour ceux qui veulent se faciliter la vie, Kusmi propose une version sous le nom de Kashmir Tchaï que personnellement j’adore…

Voilà une petite vidéo sur la préparation du Massala

http://www.youtube.com/watch?v=-QhJse86_BY&feature=channel_page


Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Kusmi 13 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines