Magazine Culture

Clockers

Par Krri

de Richard Price

clockers
Tout en bas de l'échelle du trafic de drogue, il y a les clockers. Gagne-petit de la dope, ils n'ont que quelques fioles de crack ou de coke à proposer dans la rue. Le plus souvent, ils sont jeunes, ils sont noirs.

Strike, lui, a déjà gravi un échelon: il est chef d'une équipe de clockers, il organise et surveille le trafic dans sa cité pourrie. Il n'est pas comme les autres adolescents qui ne voient pas plus loin que les deux minutes qui suivent, qui claquent immédiatement l'argent qu'ils gagnent, ou qui fument la marchandise.

Lui, il veut réussir. Et la seule réussite, pour un jeune Noir d'une cité populaire, c'est la drogue. Réussite compromise le jour où Rocco Klein, policier à la veille de la retraite, qui soigne son ennui et son angoisse à la vodka, veut à tout prix lui coller sur le dos un meurtre que le jeune dealer n'a pas commis.

D'une noirceur totale, d'un réalisme absolu, le tableau d'un monde dévasté, où des adolescents condamnés d'avance à la morgue ou à la prison vivent en symbiose avec des flics débordés, blasés ou pourris.

Éditions PRESSES DE LA CITÉ

Considéré comme l'un des écrivains les plus doués de sa génération, Richard Price ( alors âgé de 47 ans) signe avec Clockers un livre magistral, salué comme tel par une critique américaine unanime. On pense à Théodore Dreiser ou, plus près de nous, à Hubert Selby Jr dont il est d'ailleurs un disciple. L'un des grands romans des années 90.



Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Krri 816 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines