Magazine Cinéma

[Fête du cinéma] Les Beaux Gosses

Par Artificier

Résumé du film : Hervé et Camel sont au lycée, en troisième. Ce sont les ados types : boutonneux, impulsifs, maladroits. Leur but avoué ? Sortir avec une fille. Le saint Graal ! Seulement la partie n’est pas gagnée…

L’avis personnel : Je n’irais pas par quatre chemins. Ce film est un pur bijour de l’époque ado. Tous les clichés y passent et c’est toutes les cinq minutes que l’on explose de rire au regard des maladresses de ces « enfants»  qui aimeraient être des adultes. Sauf que contrairement aux comédies françaises pleines de clichés vus et revus qui ne font pas rire (LOL, 15 ans et demi, etc.) et dans lesquels on sent que le but est de plaire aux parents présents dans les salles, ici c’est une pleine dédicace à nous : les jeunes adultes qui, il n’y a pas très longtemps, étions à la place de ces Hervé, Camel, Aurore et compagnie. Le film ne se contente pas de lâcher des situations grotesques, il lâche les situations grotesques que nous avons tous vécus ! Et c’est ça qui fait qu’il fonctionne. Ce film transpire la vérité : qui n’a pas connue la semi-intello de la classe qui pleure quand elle a un 14/20 ? Qui n’a pas eu la honte que ses parents le déposent devant l’école ? Etc.

Hervé, les beaux gosses.

Mais les situations ne font pas tout. Ce sont les personnalités qui sont encore plus énormes. Que ce soit Hervé, au langage blasé et sûr de lui devant ses potes (moins face aux filles), ou Camel, rebeu fan de film X (la fameuse chaussette) et de Hard Rock, en passant par la mère d’Hervé (soit disant dépressive mais totalement incrusté dans la vie d’Hervé), on est vraiment là en terrain connu. Les beaux gosses, c’est un peu l’hymne à l’adolescence. Une satire qui fait pleurer de rire, qui rappelle le bon vieux temps et qui fait ressortir en nous un léger zeste de nostalgie.

A conseiller à : à toute la génération des 15/35 ans. Voir plus. Si ce film ne vous rappelle pas des souvenirs ou des choses que vous avez plus que vécues : soit vous avez pris des cours par correspondance durant toute votre enfance, soit vous avez râté quelque chose : l’apprentissage de la vie… ou presque ! Alors courez vous mettre à jour et rattraper le temps perdu !


Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Artificier 2 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines