Magazine Cinéma

Batman Forever : quand le super-héros vieillit mal

Par Mahee
18899599_w434_h_q80.jpg

C’était le seul Batman qui manquait à ma culture cinématographique. Batman Forever, réalisé en 1995 par Joel Schumacher. A Gotham City, Bruce Wayne refuse de financer une expérience proposée par le scientifique fou Edward Nygma, dont le but s’avère de manipuler les cellules cérébrales. Celui-ci devient l'Homme-Mystère puis s'allie avec Double-Face, échappé de l'asile d'Arkham, pour tuer Batman.


Si regarder Batman est toujours plaisant, celui-ci, même s’il n’est pas si vieux, a particulièrement mal vieilli – surtout après avoir vu The Dark Knight. Les effets spéciaux sont vraiment mauvais, certaines actions ridicules, les décors mal réalisés (on s’imagine parfaitement dans le studio) et l’interprétation laisse à désirer – à la décharge des acteurs, j’ai visionné ce film en version française.
Après, Batman Forever est intéressant quant à la relation naissante entre Batman et Robin. Par ailleurs, Jim Carrey est génial et Nicole Kidman resplendissante. A voir, pour la saga.


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Mahee 165 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines