Magazine Culture

Alain-Fournier

Par Florence Trocmé

Henri-Alban Fournier est né le 3 octobre 1886 à la Chapelle-d'Angillon (Cher). Il passe son enfance dans le Berry, où son père est instituteur avant d’entrer au lycée Voltaire à Paris, en 1898. Il est en seconde au lycée de Brest, en 1901, pour préparer l’École navale, mais renonce à ces études et prépare l’École normale supérieure au lycée Lakanal de Sceaux. Ik y rencontre Jacques Rivière, futur responsable de La Nouvelle Rebue Française, avec qui il se lie et qui épousera sa sœur Isabelle
Le 1er juin 1905, il rencontre à une exposition une jeune fille, qu’il suit jusqu’à son domicile. Ils échangent leurs noms, mais Yvonne se marie en 1907 — il la reverra une fois en 1913. Alain-Fournier (il prend ce pseudonyme en 1907), qui échoue deux fois au concours de l’École normale, a noté dans le moindre détail sa rencontre et il reprendra cette relation dans Le Grand Meaulnes. Au cours de son service militaire (octobre 1907- septembre 1909), il écrit quelques poèmes et des essais, publiés bien après sa mort (Miracles, 1924).
Il commence la rédaction du Grand Meaulnes en 1910. Il entretient une liaison avec l’actrice Simone, épouse de Claude Casimir-Périer dont il est devenu secrétaire, après avoir quitté son poste de rédacteur à Paris-Journal. Le Grand Meaulnes est d’abord publié dans La Nouvelle Revue Française en 1913.
Alain-Fournier commence en 1914 un roman, Colombe Blanchet, resté inachevé. Mobilisé dès la déclaration de guerre, en août 1914, Alain Fournier rejoint le front comme lieutenant d'infanterie. Le 22 septembre 1914, il est porté disparu au sud de Verdun. Ses restes ont été découverts en 1991 dans une fosse commune et il est aujourd’hui inhumé dans le cimetière militaire de Saint-Rémy-la-Calonne (Meuse).

Bibliographie
Le Grand Meaulnes
, 1913, éditions Émile-Paul ; Livre de Poche, 1971.
Miracles, préface de Jacques Rivière, Gallimard, 1924 ; Livre de Poche, 1988.
Alain-Fournier—Jacques Rivière, Correspondance (1904-1914), édition établie par Pierre de Gaulmyn, 2 vol., Gallimard, 1991.
Lettres au Petit B ., précédées de Claude Aveline, La fin de la jeunesse, édition revue et augmentée, Fayard, 1986.
La peinture, le coeur et l'esprit, correspondance entre André Lhote, Alain-Fournier et Jacques Rivière (1907-1924), Bordeaux,William Blake & Co, 1986.
Charles Péguy—Alain-Fournier, Correspondance (1910-1914), édition établie par Yves Rey-Herme, Fayard, 1990.
Lettres à sa famille et à quelques autres, avant-propos d'Alain Rivière. Nouvelle édition, Paris, 1991.
Alain-Fournier—Madame Simone, Correspondance (1912-1914), édition établie par Claude Sicard, Fayard, 1992.

Site

Contribution de Tristan Hordé


Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Florence Trocmé 18683 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines