Magazine Cuisine

Cramique

Par Sarinou
CRAMIQUECRAMIQUECRAMIQUE
CRAMIQUE
CRAMIQUE
Je me suis toujours demandé ce que c'était. Le makroud je sais, le yoyo je connais bien, la zlebia aussi mais le cramique... non... Le nom m'a toujours interpellé mais je n'ai jamais été voir vraiment si c'était un gâteau ou un biscuit ou autre chose. Et puis c'est là que le gentil mari rentre du travail avec le Larousse des desserts de Pierre hermé (avec un mille feuilles en couverture, je vous dis pas!).Donc le lendemain (ayant compris le message), je m'attelle et je pâtisse... un cramique!!La composition correspond tout à fait à ce que j'ai dans mes placard, c'est à dire pas grand chose.Donc je lis tout, je vérifie et me rend compte que le cramique est une brioche... Ça va faire un dessert bizarre une brioche, mais bon, on va lui rajouter quelques copeaux de chocolat et une lichette de coulis et ça ira très bien.!!
Il s'avère, après dégustation, que le cramique se savoure plutôt au ptit dèj ou au goûter... ( effectivement, c'est une brioche!!)
..... une brioche très peu sucrée et qui nécessite (selon nos goûts) un peu de miel, de beurre ou de confiture.
Pour 1 grosse brioche/ 25 minutes + 1 heure de repos:
- 500g de farine- 1 cs de sucre ( et oui! c'est tout!)-  20g de levure boulanger-1 pincée de sel- 100g de beurre ( ou de margarine) en petits morceaux- 100g  de raisins de corinthe trempés dans un bol de thé- 3 oeufs- 20 cl de lait ( de vache ou de soja)
Émietter la levure dans un peu de lait tiède et mélanger. Ajouter un peu de farine jusqu'à obtenir une pâte molle.Mettre le reste de la farine dans un saladier, creuser une fontaine et ajouter le levain ( mélange lait-levure) ainsi que 2 oeufs battus en omelette avec le sel.Et pétrir, pétrir jusqu'à ce que mort s'en suive.... Mais non, pétrir jusqu'à ce que la pâte devienne bien élastique, environ 10 bonnes minutes (faut vraiment que je m'achète un appareil!!).Ajouter le beurre, et on continue... Ajouter les raisins, et on pétrit encore... Et une fois que les crampes sont passées et qu'on frise la tendinite, là, on s'arrête.On met la pâte dans un grand moule (un grand, vraiment grand, genre celui de 28 cm c'est limite, mais ça passe) et on dore le dessus avec un jaune d'oeuf battu.Laisser reposer une bonne heure à température ambiante avant d'enfourner 10 minutes à 200° puis 20 minutes à 180°.
J'ai bien attendu que ça refroidisse avant de démouler, de peur de le casser.C'était très beau et très bon, la prochaine fois, je rajouterais juste un peu de sucre!!
Bon appétit!!

Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Sarinou 42 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines