Magazine Culture

L'OEIL BLEU, réveille les morts

Par Bruno Leclercq


L'Oeil Bleu, revue de littérature XIXe - XXe
Juillet 2009

L'OEIL BLEU, réveille les morts
L'Oeil bleu, continue avec passion son exploration des littératures et littérateurs oubliés, voici le menu de ce mois de juillet :
Gustave Lerouge, les revues et journaux auquels il collabora, les réunions qu'il fréquenta, les amis qu'on lui connait, rien de ce qui concerne Lerouge n'est indifférent aux rédacteurs de la revue L'Oeil Bleu. Henri Bordillon à pour ce numéro, retrouvé un passage manquant dans les différentes éditions de L'Espionne du Grand Lama. Adolphe Gensse, fut un ami de Lerouge, il fréquenta le Procope, écrivit des pièces en collaboration avec... Lerouge, et dirigea la Revue d'un Passant, où il donna des poèmes (on trouve un choix de ces poèmes à la suite de l'article ainsi qu'une nouvelle, L'Expiation), Nicolas Leroux établi les grandes lignes de sa biographie et recense ses diverses collaborations.
Ses recherches sur Gustave Lerouge ne font pas oublier à Henri Bordillon sa passion pour Alfred Jarry. Il redonne, une lettre de 1906 à Rachilde, jusque là inédite, publiée dans le catalogue Jarry, autour d'un testament, des Archives départementale de la Mayenne. Cette lettre permet de connaitre un peu mieux le sentiment de Jarry sur l'affaire Dreyfus, on y découvre un Jarry, dans ses derniers mois, antisémite et antirépublicain. Henri Bordillon termine son article en écrivant que l' "on doit redouter de nouvelles découvertes" sur l'évolution de Jarry dans les mois précédant sa mort. A n'en pas douter, cet article suscitera des réactions.
Des Soirées de La Plume, à celles du Procope, de ses collaborations à La Presse, au Courrier Français, à Plaisance-Montparnasse ou au Rire, c'est une grande partie de l'oeuvre de Jean Dayros que recense Paul Schneebeli, nous y retiendrons pour notre part le poème de L'Huitre (Etre une huitre ! / N'avoir pour régler sa conduite / Que le souci léger du flux et du reflux ! / Ah ! Parmi les varechs où foisonnent les huitres, / Etre une huite de plus), ainsi que quelques titres de poèmes que n'aurait pas reniés Laurent Tailhade, notamment la Ballade équipollente pour exalter l'intime clysothérapie.
Nicolas Leroux nous révèle une conférence faite par Alfred Caubel à Montréal. Caubel dont on connait l'éxistence de bohème par... Gustave Lerouge (décidemment) et Lucien Aressy qui en trace tout deux un portrait l'un dans le Quartier latin, l'autre dans La Dernière Bohème. Ce Caubel "de la Ville Ingant" simple préparateur au Muséum d'Histoire naturelle, se fit passer au Canada pour un éminent physicien et chimiste, ayant travaillé avec Becquerel sur la radio-activité et devant un parterre de professeurs et de personnalités il donna à l'université Laval une conférence sur le radium.... Lemice-Terrieux n'aurait pas fait mieux.
La revue Le Procope (1893-1898) fait l'objet de la bibliographie de ce numéro.

Pour s'abonner : L'Oeil Bleu, 59, rue de la Chine, 75020 Paris. associationoeilbleu@yahoo.fr

Bon de commande

L'Oeil Bleu N° 8.
L'Oeil Bleu N° 7. Tellier Retté Jarry Le Rouge
L'Oeil Bleu N° 6 - L'Abbaye de Créteil - Gustave Le Rouge - Verlaine...
L'Oeil Bleu N° 5

L'OEIL BLEU, réveille les morts


Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Bruno Leclercq 1643 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Dossiers Paperblog

Magazines