Magazine Culture

Notes sur la poésie : André du Bouchet (2)

Par Florence Trocmé

                                          comme je passe j’ai trouvé
puisque cette fois de nouveau je ne cherche
                                                     rien d’autre
              que déjà la porte ouverte

poésie — jusqu’au silence du désenchantement de nouveau conduit
en coup de vent à un réveil

                                             dans le calme
de la lecture, ce retentissement, commotion en retour — de la parole perdue, en place alors, et perdue

une parole dans laquelle celui qui a écrit cherche la vérité de
                                             ce qu’il veut atteindre
                  rouvre à silence dans le tumulte

        parole, le silence qui la porte, c’est le souffle — et
souffle qui l’emporte aussi bien

                           je cours vers la figure
de nouveau disparue quand j’ai couru vers elle

un défaut de la langue éclaire           éclaire aussi la langue

ce qui aère la langue — en sortir aussi rapidement qu’on a pu y entrer

le sol, c’est la langue

André du Bouchet, Carnet 2, Fata Morgana, 1998, p. 9, 29, 73, 90, 91, 97, 116, 143, 149.

Les Notes sur la poésie

(contribution de Tristan Hordé)


Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Florence Trocmé 18683 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines