Magazine Culture

Sandra Moussempès/Penny Prose

Par Angèle Paoli
« Poésie d'un jour
(Pour faire défiler les poésies jour après jour,
cliquer sur les flèches de navigation)


PENNY PROSE

Elle portait mon manteau
Mes colliers mes bas et mes chaussures.
Elle ne s'apercevait de rien.
Elle regardait sa montre dorée en jouant avec ses cheveux verts.
Elle passa devant moi sans rien remarquer, en voyant mes chaussures à ses pieds je soupirai.
La porte était close.
Il fallait passer par le premier étage, grimper à une échelle.
La fille qui portait mon manteau commanda une bière.
Je pensais qu'elle irait vomir dans les toilettes et qu'elle salirait mon manteau mais elle est restée assise toute la journée, les yeux scintillants.

Je suis devant la cheminée, je me regarde dans le miroir.
De l'autre côté, Penny me sourit, elle me dit de venir la rejoindre.
Ses lèvres articulent des mots inaudibles.
Je dessine sur le miroir un cercle rouge, je pose mes mains sur les siennes.
Nous glissons toutes les deux le long des parois de verre.

De la lumière entre dans la chambre, je dois me hâter.
Penny a l'air heureuse.
Ses cheveux virevoltent en boucles rousses derrière le tain.
Elle continue de remuer les lèvres:
VIENS! TRAVERSE LE MIROIR ET VIENS ME REJOINDRE !
Elle prend une voix fluette. Elle a besoin de moi.
Je lui lance un regard, je veux l'embrasser.
Petite Penny, seule au loin dans ma chambre.
Je crie de toutes mes forces:
« ICI LE MONDE EST ENVOÛTÉ ! »
Le feu dans la cheminée s'éteint, je franchis la frontière.

Sandra Moussempès, Vestiges de fillette, Flammarion, Collection Poésie/Flammarion, 1997, pp. 169-170.


NOTE d'AP : Biographie des idylles [et non pas Biographie des voix extérieures, comme il est parfois mentionné] de Sandra Moussempès (Éditions de l'Attente, 2008) est disponible chez les libraires depuis l’automne dernier. Richard Blin a consacré une note de lecture à ce recueil dans le N° 97 (octobre 2008) du Matricule des Anges. Le mois prochain (septembre 2009) paraîtra le septième recueil de Sandra Moussempès : Photogénie des ombres peintes, chez Flammarion/Poésie. Il comprendra les deux recueils parus aux Éditions de l'Attente (Le seul jardin japonais à portée de vue [2005] et Biographie des idylles) et de nombreux inédits.



SANDRA MOUSSEMPÈS

Portrait_de_sandra_moussemps_ter

Ph., G.AdC

Voir aussi :
- (sur Terres de femmes) Sandra Moussempès/Psaume X (poème issu du même recueil) ;
- (sur le site du cipM), une fiche bio-bibliographique sur Sandra Moussempès (une belle occasion de découvrir le nouveau catalogue informatisé de la Bibliothèque du cipM, mis tout récemment en ligne sur le site du cipM) ;
- (sur le site de la Mél, Maison des écrivains et de la littérature) une fiche bio-bibliographique de Sandra Moussempès par elle-même ;
- (sur le site du Matricule des anges) un article de Xavier Person sur Vestiges de fillette.



Retour au répertoire d’ août 2009
Retour à l' index des auteurs

» Retour Incipit de Terres de femmes

Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Angèle Paoli 36629 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines