Magazine Culture

Anthologie permanente : Jean-Baptiste de Seynes

Par Florence Trocmé

survivre au ton d’époque qui est à la viande profondément assez pour
s’essayer en fruit ?

                       ô ! poire

ou pomme.

l’écran s’ouvre :

                         que dit l’image :

au couteau, compte crédule :
toujours le raccourci par le détail et décombres :
et bruit et crocs des bagnoles au désert, les guignols :
une fille est froide elle sur l’écran brûle foutue et ses trous :
des foules errent leur faim : l’enfant vieilli de chantante lumière :
silhouettes sont des syllabes en la cellule répétitive et noire du cœur :
un quelqu’un hurle et brûle dans l’eau de la vie courante :
le trou s’ouvre toujours : le trou toujours
obligeamment de la bouche
à fournir, gravats, in-
ertes et tout-
venant

(où vive est tant la phrase et telle
qu’y luise
l’inquiet charbon de justice
au gré du trou qu’elle empire,
                                            va disparaître vive ?
en laquelle tu caresses
infinie comme jeune fille !
ta décision
de décider :
                   nuit
et jour)

Jean-Baptiste de Seynes, Nuit et jour, Vivant suivant (Vent, une étude III)
Obsidiane, 2006, p. 24 et svt.

Note bio-bibliographique de Jean-Baptiste de Seynes

index de Poezibao
Revenir à la Une de Poezibao

Sur simple demande à Poezibao, recevez chaque jour l'anthologie permanente dans votre boîte aux lettres électronique


Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Florence Trocmé 18683 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Dossier Paperblog

Magazines