Magazine Culture

King Crimson - Formentera Lady

Publié le 10 août 2009 par Olivier Walmacq

42222882_p

Genre : Clip vidéo musical

Année : 1971

Durée : 10,20min

42222964_p

La critique de ClashDoherty :

Issu de l'album Islands, le quatrième album du groupe de rock progressif anglais King Crimson, Formentera Lady est une chanson envoûtante, longue et très relaxante.
En 1971, le groupe est alors composé du guitariste et claviériste Robert Fripp (seul membre à être resté du début à la fin, normal : c'est son groupe), du bassiste et chanteur Boz Burrell (futur Bad Company), du parolier Peter Sinfield (qui quittera le groupe peu après), du batteur Ian Wallace et du flûtiste et saxophoniste Mel Collins. Formentera Lady est le premier des 6 titres de l'album Islands, un album très relaxant et zen, généralement mal apprécié des fans du groupe en raison de son accessibilité trop évidente (peu de prise de risque, une musique soft, zen, très facile tout en étant progressive).

42222975_p

Formentera Lady démarre par un son de mellotron imitant un orchestre de cordes. La voix de Boz, aérienne et assez basse, se fait entendre, difficilement (inconvénient, si on peut dire, de certains albums de King Crimson, comme Islands ou Lizard : on entend, parfois, assez mal les chanteurs, qui ont tendance à sussurrer leurs textes).
Formentera est une des îles situées dans l'archipel espagnol, vers Ibiza, Majorque et Minorque, un haut lieu touristique. Mais la chanson n'est pas une carte postale de cet endroit magnifique, mais une complainte à propos d'une femme originaire de cette île (sur les 4 titres chantés de Islands, 3 concernent des femmes : un thème de l'album ?). Formentera lady, dance your dance for me/Formentera lady, dark lover

KC1971

Une ligne de basse formidable de retenue et d'efficacité déboule alors, pour ne plus quitter la piste, et l'ensemble est accompagné d'un mellotron et de cuivres discrets, pour un final instrumental qui se traîne sans doute un peu trop (deux minutes de moins pour l'ensemble du morceau, ça aurait été parfait), mais reste aussi magnifique qu'envoûtant.
Ecoutez ce morceau très fort, les yeux fermés, et savourez la plénitude, la relaxation que ça procure. Et hormis deux-trois éléments assez vifs (Ladies Of The Road, The Sailor's Tale), l'ensemble de Islands est du même acabit.
Parfait pour la sieste, pour le repos, la décontraction. Mais aussi, et surtout, quoi qu'on en dise, une musique très travaillée et riche. King Crimson est le groupe le plus talentueux et emblématique du rock progressif.

Note : 20/20 

Pour voir plus de clips, cliquez sur :

Sommaire du blog

Houses iced in whitewash guard a pale shore-line
Cornered by the cactus and the pine.
Here I wander where sweet sage and strange herbs grow
Down a sun-baked crumpled stony road.
Dusty wheels leaning rusting in the sun;
Snuff brown walls where spanish lizards run.
Here Im shadowed by a dragon fig trees fan
Ringed by ants and musing over man.
Ill unwind my old strings while the sun shine down
Wont climb any high thing while the sun shine.
Formentera lady sing your song for me
Formentera lady sweet lover.
Lamplights glows on old guitars the travellers strum;
Insence children dance to an indian drum.
Here odysseus charmed for dark circe fell,
Still her perfume lingers still her spell.
Times grey hand wont catch me while the sun shine down
Untie and unlatch me while the stars shine.
Formentera lady dance your dance for me
Formentera lady dark lover.

RobertFripp


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Olivier Walmacq 11545 partages Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Dossiers Paperblog