Magazine Culture

La plus ancienne infection humaine découverte sur d'anciens ossements

Par Jann @archeologie31

«C'est le cas le plus ancien de maladie infectieuse sur un hominidé», a déclaré Ruggero D'Anastasio, paléoanthropologue à l'Université d'État "Gabriele d'Annunzio" de Chieti, en Italie. Il a diagnostiqué sur le squelette une maladie appelée brucellose, ou fièvre de Malte.
Tout d'abord découvert dans les années 1970 dans les grottes de Sterkfontein, non loin de Johannesburg, deux des vertèbres appartenant à un hommes plus âgés sont parsemées de lésions visibles. Une étude avait conclu que ce dommage avait été causé par le vieillissement.
Après la collecte d'informations aux rayons X et au scanner micrographique sur ces os, Anastasio soutient maintenant que la brucellose explique mieux les lésions.
La plus ancienne infection humaine découverte sur d'anciens ossementsLa plus ancienne infection humaine découverte sur d'anciens ossements

Bien qu'il soit impossible de déterminer comment cette personne a contracté la maladie, les modèles contemporains d'infection suggèrent que la bactérie pouvait venir d'un ongulé, dont il aurait pu consommer la viande.
"Je pense que la consommation de viande était occasionnelle chez l'australopithèque», dit-il. Une analyse chimique de leur dentition appuie cette conclusion.
Une équipe dirigée par Matt Sponheimer, à l'Université du Colorado à Boulder, a analysé les isotopes de carbone dans les dents vieilles de 3 millions d'années, et a trouvé une signature chimique indicative de fruits, de feuilles et d'herbes. L'équipe suggère que l'herbe était sans doute consommée en mangeant un herbivore
Source:

Liens:


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Jann 117842 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Dossiers Paperblog