Magazine Cinéma

The Girl Next Door

Publié le 10 août 2009 par Olivier Walmacq

Affiche préventive. UFD

Genre:un teen movie qui change!

Durée:1h50.

Année:2004.

L'histoire: Matthew est en fin d'année de lycée et est prêt à avoir la bourse à Georgetown, fac qui a accueilli les plus grands présidents. Mais il n'a jamais rien fait d'incroyable et il s'ennuie. Jusqu'à ce que Danielle arrive. Et quand il découvre qu'elle est une ex star du porno, il va alors changer d'attitude notament par amour pour elle...

La critique de Borat

Analysons d'abord l'affiche: Elisha Cuthbert torse nu, ça présage un mauvais film visant plus à prendre une énième fois le spectateur comme un consommateur de films avec des filles désabhillées.
Le titre peut passer encore... normal vu que Girl next door veut dire la fille d'à côté. Mais si vous regardez en dessous du titre, vous verrez "et si ta voisine était une star du porno?". Ca risque de mal passer pour certaines personnes. Notament les jeunes, accompagnés de leurs parents!

Mais certains arrivent à braver l'obstacle comme moi. Il faut quand même le dire: vous verrez quelques trucs très coquins et qui raviront certains, car avec une histoire pareille, si vous ne voyez rien c'est bizarre, mais ce n'est jamais vulgaire et c'est même étonnant.
A l'inverse d'un American Pie ou d'un Supergrave, certes archétype du teen movie à l'américaine, et particulièrement plus salace,,le personnage principal ne veut pas se faire dépuceler, ce qui fait enfin un changement radical dans le genre teen movies!

Ensuite, on sera purement étonné de retrouver 2 acteurs indépendants actuels dans ce film où ils faisaient leurs débuts remarqués.
Ces derniers sont Emile Hirsch, le voyageur d'Into the Wild, hippie pour Taking Woodtock ou kidnappeur dans Alpha Dog; et Paul Dano le prêcheur de There Will Be Blood et le frère d'Abigail Breslin dans Little Miss Sunshine.

Hirsch au contraire de vouloir se taper Elisha Cuthbert (ça l'a changeait de 24 heures chronos à l'époque), en tombe amoureux jusqu'à enchaîner beaucoup de maladresses.
Et en plus c'est très drôle. Ainsi? Timothy Olyphant est parfait en producteur de films pornos (oui ça tourne quand même sur le sujet!), usant de tous les stratagémes pour se faire un max de poignon en piquant un trophée (et quel trophée!) à son plus grand rival, Hugo Bosh.

Les autres s'en sortent plutôt bien. Ce qui vous étonnera un peu, c'est la réalisation du film porno qui en fait était... un cours d'éducation sexuelle avec des actrices du X!
Quand je vous disais que c'était drôle ce n'est pas pour rien. Hirsch est pas mal et mémorable quand il est défoncé au LSD, dansant comme une merde, pousant une dame dans la table... de quoi déclencher quelques fous rires supplémentaires.

Pour conclure, là ou ses aînés enchainaient vulgarité gratuite et dépucelage à tous les étages, The Girl Next Door est finalement un bon film, n'hésitant à mettre son personnage principal dans pleins de situations cocaces.

Note:15/20


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Olivier Walmacq 11545 partages Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines