Magazine Culture

Les matières premières ou le syndrome néerlandais

Publié le 12 août 2009 par Mcabon

Le quotidien La Croix publie dans ses éditions estivales une série sur les matières premières, une thématique qui m'est chère depuis mon apprentissage du jeu Richesses du monde dans les années 80. On y apprend ainsi toute l'importance du tantale en république démocratique du Congo, ou de l'indium que l'on utilise dans les écrans LCD que l'on retrouve dans les mines de zinc. Ces matières premières, auxquelles je consacrerai d'ici quelques mois un blog spécifique, connaissent des variations erratiques de leurs cours répercutées sur les prix à la consommation. C'est le cas du café en ce moment, du sucre prochainement, et bien évidemment sur l'ensemble des métaux précieux. On l'a vu avec l'or, redevenu valeur refuge pour certains épargnants au début de la crise économique en 2008.

Pour un pays posséder des matières premières de premier ordre et abondantes semble de prime abord une chance absolue. Néanmoins, l'histoire économique nous montre à quel point cela peut entraîner de véritables catastrophes politiques, sociales, économiques et humaines dans les pays qui en sont pourvus. C'est ce que les économistes appellent l e syndrome néerlandais : la découverte et l'exploitation de ressources naturelles présentes massivement sur le territoire concourent à ralentir le développement industriel du pays. Elles seraient alors une véritable malédiction. La seule matière première qui ne connaisse pas ce syndrome étant l'intelligence humaine dont le retour sur investissement est sans égal.

Sur les matières premières, on lira avec attention les ouvrages de Philippe Chalmin, le poivre et l'or noir.

http://www.dailymotion.com/video/x9967w


Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Mcabon 97 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines