Magazine Musique

On a parlé d’un truc la semaine dernière…

Publié le 07 octobre 2007 par Baptiste Mourey

Ce billet ne concerne pas le web, ni le graphisme, ou bien même la photo, mais cela ne gâche en rien son intérêt…

Je ne savais pas trop, au début, si je devais en parler ou pas sur le blog, et puis je me suis décidé : ça ne peut pas faire de mal de parler un peu d’autre chose en fait !

Chaque Jeudi, nous avons deux heures d’économie générale, et chaque cours commence par un débat sur des faits plus ou moins d’actualité dans le domaine économique. Ainsi, nous sommes partis sur le sujet de la cigarette, alors qu’à la base nous parlions du problème des retraites. Voilà le topo :

D’abord, c’est quoi le problème des retraites, clairement ? C’est simplement que le ratio retraites / cotisations retraite des actifs n’est plus suffisant pour payer toutes les retraites. Crûment,y’a trop de vieux et pas assez de bosseurs (en gros quoi…).

Cela va vous parraître hors-sujet, mais vous êtes vous déjà demandé pourquoi l’état n’interdisait pas purement et simplement la cigarette ? Eh oui, car on sait pertinnament que le meilleur moyen pour une entreprise de garder ses clients tout en éffectuant une hausse des prix, c’est d’augmenter ces derniers petit à petit.

La réponse officielle à la question de base, que les politiciens avouent avec du mal, est que la cigarette assure une rente non négligeable à l’état (surtout au vu de nos finances…). La réponse bien moins officielle pourrait être la suivante :

Premièrement, cela nous fait gagner de l’argent, c’est indéniable, mais dans le même temps, cela permet un vieillissement moindre de la population. Les malades de la cigarette ne restent pas longtemps en soins. Ainsi, nous perdons un peu niveau sécurité sociale, mais nous gagnons beaucoup de l’autre côté : pas besoin de payer de retraites pendant 30 ans, les personnes on cotisé jusqu’à 50-55 ans, et elles meurent juste avant de partir en retraite. Parfait.

N’allez pas dire que je ne respecte pas qui que ce soit. Relisez bien ces lignes, et vous vairez qu’au fond, c’est une possibilitée…


Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Baptiste Mourey 58 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazine