Magazine Échecs

"La morale des échecs" de Benjamin Franklin

Publié le 20 août 2009 par Yves4

« Le jeu d’échecs fait naître et fortifie en nous plusieurs qualités précieuses dans le cours de l’existence, telles que la prévoyance, parce qu’il oblige à anticiper ; la vigilance, parce qu’il exige que l’on observe tout l’échiquier ; la prudence, parce qu’il faut se garder de jouer des coups sans réfléchir ; enfin, nous y apprenons la plus important, une leçon pour toute la vie : quand tout semble aller mal, nous ne devons jamais nous décourager, mais toujours espérer que les choses iront mieux, toujours chercher résolument la solution de nos problèmes. »

Benjamin Franklin (1783, la morale des échecs).
Benjamin Franklin est né en 1706 à Boston. Dernier né d’un famille de 17 enfants, il s’intéresse très vite au journalisme. C’est très jeune qu’il décide de quitter Boston pour s’installer à Philadelphie. Le journaliste se tourne ensuite vers la philosophie. Egalement scientifique, il travaillera beaucoup sur l'électricité et la météorologie. Il sera d’ailleurs l’inventeur du paratonnerre.
Engagé politiquement, Benjamin Franklin devient l'un des pères fondateurs des Etats-Unis, en participant à la Déclaration d'indépendance. Il fût nommé ambassadeur en France. Benjamin Franklin joua un grand rôle un grand rôle lors de la guerre contre l'Angleterre. En effet, il signera le traité de paix de 1783 puis retournera s'installer en Pennsylvanie, où il deviendra président de l'Etat. Il s'éteint à 84 ans à Philadelphie après avoir milité longuement contre l'esclavage.

 

Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Yves4 23 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines