Magazine Culture

Sexe, diamants et plus si affinités de Lauren Weisberger

Par Mango
Sexe, diamants et plus si affinités de Lauren Weisberger

Je suis belle, sexy, intelligente, riche, drôle, dynamique, dans le vent. J’ai fait de bonnes études. J’ai une famille heureuse protectrice, aimante mais qui me laisse libre. J’ai des succès masculins faciles quand je veux. Je sais m’habiller, me maquiller,selon codes de la bonne société new yorkaise. Je connais par cœur tous les endroits tendances de Manhattan.

Je suis, je suis…

Une des trois héroïnes du troisième Best seller de Lauren Weisberger,après « Le Diable s’habille en Prada » et « People or not People » : « Sexe, diamants et plus si affinités ».

Emmy , la première, vient de perdre son mec et promet à ses amies que désormais elle sortirait avec le premier venu, pour le sexe uniquement et sans plus jamais s’attacher, Adriana, la superbe brésilienne , dévoreuse de jeunes mannequins musclés, fera le contraire et essaiera de s’attacher enfin sentimentalement , et la troisième, la parfaite Leigh, l’éditrice, à la veille de se marier à un amour de présentateur célèbre, que toutes les femmes lui envient mais dont elle ne se sent pas vraiment amoureuse, décide de consacrer tout son temps à son métier, qui se réduit, en l’occurrence, à Jesse, un écrivain à succès plutôt misanthrope.

C’est une de mes dernières lectures estivales et tout avait bien commencé : je les aimais bien ces trois jeunes trentenaires qui venaient de passer un contrat entre elles concernant leurs vies privées mais vers la finde l’histoire, à la page 275 exactement, avant de commencer le chapitre : « Trois amants ne font pas une femme fatale », j’ai renoncé. Je devinais trop bien la suite : elles allaient devenir encore plus heureuses, plus sexy, plus riches, plus sûres d’elles et plus aimées. Leur avenir serait plein de promesses de bonheur, bref le happy end parfait, rose à souhait, dégoulinant de guimauve : non merci, je préfère éviter l’indigestion !

Mais je reconnais que j’étais à deux doigts d’apprécier cette lecture et j’aurais préféré cela : c’est un livre léger, enlevé, à la mode, jeune et dynamique, avec plein de bons sentiments à la clé , un livre pour filles , un succès commercial qui deviendra un film bientôt. Tant pis !

Un petit coup d’œil aux dernières phrases et je ferme définitivement ce livre qui n’est au fond qu’un Harlequin prolongé !

« -Arrête avec tes règles, Adriana. Garde ça pour tes fans plus jeunes, plus inexpérimentées. (…) Nous sommes désormais des expertes. Et on a appliqué les bonnes vieilles méthodes qui marchent.

Adriana fit mine de vouloir protester, mais se ravisa.

- Bon, d’accord, dit-elle en hochant la tête.

-A nous ! lança Leigh, en levant son verre.

Les filles entrechoquèrent leurs coupes, burent une gorgée et se sourirent. C’était peut-être la fin du pacte, mais quelque part, elles étaient toutes convaincues d’une chose : le meilleur était à venir. »

Sexe, diamants et plus si affinités… de Lauren Weisberger ( Fleuve noir, nov 2008, 364 pages, traduit de l’américain par Christine Barbaste) Titre original : Chasing Harry Winston


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Mango 1361 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Dossier Paperblog

Magazines