Magazine

Jean-Claude Guillebaud, chroniqueur épinglé

Publié le 23 août 2009 par Cetaitdemainorg
Jean-Claude Guillebaud, chroniqueur épinglé Un lecteur de Sud Ouest Dimanche demande le renvoi de Jean-Claude Guillebaud pour les propos qu'il a tenus dans sa chronique Paris-Province. L'auteur de La tyrannie du plaisir compare les ravages du fondamentalisme économico-financier et ceux des fondamentalismes religieux. Les uns et les autres sont, selon lui, aussi dangereux pour la démocratie même si les moyens utilisés sont différents. Le lecteur trop pressé en conclut que Jean-Claude Guillebaud fait l'apologie des kamikazes... Je me pince pour y croire. Comme je me pince quand Sarah Palin prétend que Barack Obama va organiser des camps de la mort. Comment le jugement des ultra-libéraux peut-il à ce point sombrer dans l'absurdité la plus crasse ? Pour en revenir à la question économique, comment les esprits de Nicolas Baverez ou Jacques Marseille peuvent-ils à ce point déraper ? Bien sûr que J.C. Guillebaud a raison, mille fois raison, hélas !!! Les grands groupes économiques et financiers saignent à blanc l'humanité tout entière. Et ce n'est pas d'aujourd'hui. André Gide n'évoquait-il pas dans son journal leurs exactions au Congo dans les années 1930 ? Par qui ou avec la complicité de qui Salvador Allende, Pablo Neruda et Victor Jara ont-ils été assassinés en 1973 ? Un jour, on écrira peut-être le livre noir du capitalisme et on s'apercevra alors que les charniers n'ont pas d'odeur politique. Et j'ai peur, justement, que sur l'interminable liste des victimes, figure bientôt ce président noir que l'Amérique a pourtant su s'offrir. En tout état de cause, je soutiens à fond Jean-Claude Guillebaud et ses chroniques dans SOD ou le Nouvel Obs, jamais pontifiantes, toujours humbles dans la réflexion. Pièce de Brigitte Giraud en cadeau

Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Cetaitdemainorg 47 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte