Magazine Culture

William Cliff/Cape Cod, 7

Par Angèle Paoli
« Poésie d'un jour
(Pour faire défiler les poésies jour après jour,
cliquer sur les flèches de navigation)


               Naufrage
               Source


We soon met one of these wreckers      
with a bleached and weather-beaten face.      
It was like an old sail endowed with      
life, ―a hanging cliff of weather-beaten      
flesh.      


               Thoreau dit qu'il a longtemps cheminé
               dans le Nauset au long des longues plages
               et voyant souvent le sable encombré
               de bateaux déchirés par les naufrages
               certains humains solitaires et sauvages
               vêtus d'affreux manteaux tout rapiécés
               erraient dit-il pour ce bois ramasser
               et s'en servir aux baraques et aux barques
               ce Cap n'ayant pas d'arbres grands assez
               l'homme est ainsi à l'homme un loup rapace

William Cliff, « Cape Cod », America, Éditions Gallimard, Collection blanche, 1983, page 95.


Note d’Angèle : Cape Cod est un ensemble de dix dizains de décasyllabes (strophes carrées) à la fin du recueil America.



Voir aussi :
- (sur le site Calou, l’ivre de lecture) une note de lecture de Pascale Arguedas sur America ;
- (sur Terres de femmes) 12 juillet 1817/Naissance de Henry David Thoreau.



Retour au répertoire d’ août 2009
Retour à l' index des auteurs

» Retour Incipit de Terres de femmes

Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Angèle Paoli 39970 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines