Magazine France

Les divers scénarios d'alliance de l'opposition

Publié le 24 août 2009 par Nemo
Intéressant article de Rue89 qui résume les différentes hypothèses qui se posent dans l'opposition autour des alliances et que je résumai dans mes différents billets.
Ce qu'il convient de souligner, c'est que la plupart des scénarios qui nous sont présentés sont parfois redondant et ne s'opposent pas nécessairement les uns aux autres.
1. Une Union de la gauche sans le Parti socialiste 2. Avec ou sans le MoDem ?3. La grande alliance, des communistes aux socialistes4. Les « modérés » et les « radicaux »5. Le statu quo jusqu'au printemps
J'envisage tous ces scénarios comme le découlement d'une situation de schisme entre libéraux et antilibéraux à gauche.
La création du Parti de Gauche s'inscrit dans cette logique. Dès lors, il est tout à fait possible, en fonction du positionnement idéologique prochain du PS qu'une alliance se fasse à gauche sans le PS. Olivier Besancenot appelle par ailleurs à un "grand rassemblement des anticapitalistes à gauche". La génération des quadras du PS de son côté demande une alliance au centre.
La clé de voûte des alliances de l'opposition sera fonction des évolutions au sein du PS, notamment entre antilibéraux et socio-démocrates. Dans cet esprit, Arnaud Montebourg a déclaré qu'il effectuerait une dernière tentative de réforme au sein du PS. Il n'est pas interdit d''imaginer qu'un virage à gauche du PS pourrait entraîner la fuite de l'aile centriste dans son sillon.
Ainsi, répondons aux questions posées par Rue89 au regard des deux situations décrites ci-dessus.
A. Si le PS évolue vers un libéralisme social:
1. Une Union de la gauche sans le Parti socialiste: très certainement 2. Avec ou sans le MoDem ? Avec !3. La grande alliance, des communistes aux socialistes: Le PS ne s'y joindrait pas et le Parti de Gauche pourrait s'enrichir d'un grand nombre d'adhérents déçu du PS. Il y aurait donc deux unions de l'opposition.4. Les « modérés » et les « radicaux »: le PS serait du côté des modérés
B. Si le PS confirme son virage à gauche:
1. Une Union de la gauche sans le Parti socialiste: peu probable, le Parti de Gauche n'aurait par ailleurs plus véritablement de raisons d'être 2. Avec ou sans le MoDem ? Sans !3. La grande alliance, des communistes aux socialistes: les socio-démocrates ne s'y joindraient pas et pourraient quitter le navire PS pour se joindre à une union centriste.4. Les « modérés » et les « radicaux »: Le PS serait scindé entre antilibéraux et centristes
Dès lors, y a-t-il une union de l'opposition qui soit viable et qui ne provoque pas une scission du PS? J'en doute.

Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Nemo 23 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte