Magazine Cinéma

Body of lies

Par Vance @Great_Wenceslas

Titre français : Mensonges d'état


Ancien journaliste blessé pendant la guerre en Irak, Roger Ferris est recruté par la CIA pour traquer un terroriste basé en Jordanie. Afin d'infiltrer son réseau, Ferris devra s'assurer le soutien du très roué vétéran de la CIA Ed Hoffman et du chef des renseignements jordaniens, peut-être trop serviable pour être honnête. Bien que ces deux là soient censés être ses alliés, Ferris s'interroge : jusqu'où peut-il leur faire confiance sans mettre toute son opération - et sa vie - en danger ?

BODY OF LIES

NB : le résumé indique "ancien journaliste" mais je n'ai vu aucune mention de ça… Et pourtant j'ai pas dormi.

Body lies
Sinon, un bon film sur le terrorisme international, qui nous emmène très loin dans la façon d'agir de la CIA, représentée ici comme sans aucune parole, se croyant toute puissante, sans aucun scrupule ni respect pour la vie humaine (Noooooooooooon ? Sans déconner ? ).

Et face à cette organisation, des terroristes, hiérarchisés, sans bureaucratie, sans technologie, qui démarrent une vague d'attentats en Europe, ne faisant preuve d'aucun scrupule ni respect pour la vie humaine (oh oh, mais alors, le message serait-il là ?)...

BODY OF LIES
Côté acteurs, Russell Crowe est parfait en vétéran raciste (pour lui on ne peut pas aimer le Moyen Orient, "pays du couscous"...) aux dents longues, qui pense qu'à lui seul il va sauver le monde (et en profiter pour grimper dans la hiérarchie). Je crains que ça ne soit très représentatif des patrons des différentes agences gouvernementales occidentales…

BODY OF LIES
Leonardo est lui aussi très bon, j'avais gardé de lui le souvenir du minet adulescent qui se shoote sur La Plage ou qui se congèle les poils de nez accroché à un débris du Titanic, je le retrouve en mec, en vrai, teint en brun pour passer inaperçu, parlant arabe, faisant preuve d'une retenue dans la colère et le dégoût que lui procure ce qu'il doit faire. La bonne surprise du film pour moi.

Le scénario est bon, astucieux, alternant entre scènes d'action et plongée dans les rouages de l'espionnage moderne et technologique, ici mis à mal par les méthodes archaïques (mais du coup diablement efficaces) des terroristes.

BODY OF LIES
Bon, la fin est plutôt prévisible, à l'américaine je dirais, mais la montée en puissance et les multiples rebondissements en font un spectacle divertissant.

Divertissant n'étant pas forcément le mot adéquat, puisqu'au-delà du film on a une réflexion poussée sur les méthodes utilisées par les services secrets (tortures, hommes de paille, abandons…) pour lutter contre des hommes sans aucun remord, emmenés (manipulés ?) vers la mort par des leaders charismatiques, intelligents, et sans pitié.

BODY OF LIES

Un tableau peu réjouissant...


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Vance 6006 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Dossier Paperblog

Magazines