Magazine Culture

La fontaine de la place Pigalle

Par Bernard Vassor
Par Bernard Vassor mise à jour le 24 août 2009 Fontaine Pigalle n.b. bernardo vargas.jpg Janvier 1871, l'hiver fut très rigoureux, des soldats ayant un"billet de logement"*lavent leur linge dans la fontaine à moitié gelée. 756ac9ce0633665354a72724ac347aca.jpg En médaillon : Georges Ulmer Pour la chanson intitulée "Pigalle" La place Pigalle a été ouverte en 1827. Elle a été aménagée en demi-cercle à l'empolacement de la barrière d'octroi du mur des Fermiers généraux. La réalisation de cette fontaine est dûe à l'architecte Gabriel Davioux qui a fait sa carrière à la préfecture de la seine au service d’Alphand à partir de 1856., il fut chargé d’installer 15 fontaines dans Paris qui seront inaugurées le 2 août 1862. Ces bassins à l’origine, entourés d’un espace gazonné et d’une grille ouvragée seront refaits au XX° siècle. Le 22 mai 1862 Davioud présenta son projet pour la place Pigalle, la fontaine qui fut construite entre 1862 et 1863 à la place de la rotonde LedouxAu centre du bassin circulaire interrompu par six bornes carrées, un piédestal octogonal supporte un piédouche cannelé et une vasque à godrons en fonte. Une lettre du 29 juin 1868 de la direction des eaux et égouts de Paris indique : « Cette vasque est le réceptacle de toutes les ordures du boulevard et même des pavés et moellons trouvés aux environs ; les cantonniers y lavent leurs balais, les marchandes aux petite voitures s’y débarrassent de leurs rebuts de poissons ; le soir, vers la nuit, c’est là que l’on vient baigner et nettoyer tous les chiens du quartier » La conséquence de cet état de fait est l’installation d’un petit jardin autour de la fontaine, et d’une grille de fer qui sert de clôture AP. VO 3 185. dans la lettre du 29 juin, le Contrôleur de la direction des Eaux et.. propose la mise en place d’une grille de fer sur le pourtour de la vasque.
La barrière qui a changé de nom en fonction des évènements, révolution oblige ! barrière, royale, barrière Montmartre, barrière du Chemin des Dames (non ! ce n’est pas ce que vous croyez, les « dames » étaient les abbesses qui régnaient sur la butte Montmartre) enfin, barrière Pigalle. La fontaine en son centre date de 1862. Jusqu’alors, à la place de cette fontaine,  un "puit encagé" devant la rotonde de la barrière décorait le lieu. On n'y puisait plus d'eau depuis longtemps, mais le puits existait quand même dans ce quartier Bréda où s’installèrent lorettes peintres et modèles. De chaque côté de la rotonde se trouvait une guérite accostée au « mur murant Paris » C’est le 22 mai 1862 que Gabriel Davioud (1823-1881), architecte, présenta son projet. La fontaine fut construite entre 1862 et 1863 à la place de la rotonde. Au centre du bassin circulaire interrompu par six bornes carrées, un piédestal octogonal qui supporte un piédouche cannelé et une vasque à godrons en fonte.
Dans une
lettre datée du 29 juin 1868de la Direction des Eaux et Egouts de Paris, nous pouvons lire : « Cette vasque est le réceptacle de toutes les ordures du boulevard et même des pavés et moellons trouvés aux environs ; les cantonniers y lavent leurs balais, les marchandes aux petite voitures  s’y débarrassent  de leurs rebuts de poissons ; le soir, vers la nuit, c’est là que l’on vient baigner et nettoyer tous les chiens du quartier » La conséquence en est l’installation d’un petit espace autour de la fontaine, et d’une grille de fer qui servait de clôture. fontaine et folies pigalle largeur.jpg Les Folies-Pigalle, avec à gauche, le café de la Nouvelle Athènes place pigalle rat mort abbaye de Thélème.jpg Faisant l'angle du boulevard à gauche : "l'Abbaye de Thélème",  ensuite le débouché de l'avenue Frochot et à droite faisant l'angle de la rue Frochot : le café "Le Rat Mort" Le petit jardinet qui entoure la fontaine est gracieusement arboré.... Paris et ses fontaines , Action artistique de la Ville de Paris, 1995 * Pendant le siège de Paris la troupe était logée chez l'habitant, ce qui explique en partie le fait que le 18 mars 1871 (jour du déclenchement de la Commune), les soldats mirent "la crosse en l'air" pour ne pas tuer les montmartois chez qui ils avaient le gite et le couvert.

Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Bernard Vassor 2258 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines