Magazine Cinéma

Partir (2009)

Par Eric Culnaert

Partir sur la-fin-du-film.com

De façon prévisible au fur et à mesure qu’avance le récit, la cinéaste dévoile au spectateur que le coup de feu qui retentit au début du film (situé en pleine nuit, 6 mois auparavant) est donc celui qui blesse mortellement le mari jaloux. Après son départ (avec fracas) du foyer conjugal, Suzanne (Kristin Scott Thomas) vit donc le grand amour (et notamment charnel) avec l’ex-ouvrier chargé de rénover la dépendance en cabinet de kinésithérapeute, Ivan (Sergi Lopez). Jusqu’à ce que très vite, la situation financière du nouveau couple devienne intenable : elle ne travaillait déjà pas, mais en plus Samuel (Yvan Attal), docteur et notable de la ville, s’est arrangé pour qu’Ivan se fasse virer.

De rage et sûre de son bon droit, Suzanne profite d’un week-end prolongé de sa famille pour investir “sa” villa et récupérer tous les tableaux et bijoux. Ivan, déjà en délicatesse avec les forces de l’ordre et ayant déjà fait de la prison, va malheureusement, en tentant d’écouler le butin, tomber dans les griffes de Samuel qui a décidément le bras long dans cette ville…Le marché est donc simple : soit Suzanne rentre, et Ivan est libre, soit il rempile pour 6 ans de cabane. Elle cède, mais évidemment le coeur n’y est plus. Et là, tout à coup, la scène d’ouverture explicitée. Puis Suzanne rejoint dans un état second son amant dans la garrigue. Ils s’étreignent passionnément et désespérément, pendant que les sirènes de police se font entendre dans la vallée…

Pour info, on trouve sur Allocine les bandes-annonce, le casting et tout le toutim, mais aucune annonce d’ouvrier espagnol en quête d’un cabinet de kiné à retaper, désolé pour ces dames que le démon de midi titillerait…


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Eric Culnaert 106 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines