Magazine Cinéma

And Now...Ladies And Gentlemen

Publié le 24 août 2009 par Olivier Walmacq

anlag

Genre : Mon Dieu, mais qu'est-ce que c'est que ça ?

Année : Ben c'est une merde qui date de 2002

Durée : 130min (hé oui, trop long)

L'histoire : Valentin, gentleman-cambioleur (on peut rigoler à partir de maintenant) est recherché par la police. Il s'embarque sur un voilier pour faire le tour du monde. Jane, elle, rêve de quitter le bar de jazz dans lequel elle chante (Mad'moooiiiseeelle chante le jaaaaaazz). Les deux vont se rencontrer au Maroc...

La critique de ClashDoherty :

Claude Lelouch ne comprendra jamais. Il ne pigera jamais que mettre sa caméra en mode 'on' sur un siège de manège, donner des indications à ses comédiens plutôt qu'un vrai texte à apprendre, et user et abuser de musique sirupeuse ne donnera jamais un bon film.
En 2002, il n'a toujours pas compris, puisqu'il sort And Now... Ladies And Gentlemen, sans doute son pire film avec La Belle Histoire... et pas mal d'autres.

Comme toujours, on a droit à un casting invraisemblable. Mais celui-ci est vraiment, vraiment invraisemblable ! Jeremy Irons (qui a tourné le film en français), Patricia Kaas qui s'essaye au cinéma (son unique rôle à ce jour), Jean-Marie Bigard, Thierry Lhermitte, Alessandra Martines (femme de Le Louche), Claudia Cardinale, Ticky Holgado, Amidou (ancien acteur fétiche de Lelouch), Paul Freeman (Bellocq dans Les Aventuriers De L'Arche Perdue !), Patrick Braoudé, Stéphane Ferrara, Yvan Attal... Ouch !!

Casting improbable, mais pas seulement. Il faut voir Jeremy Irons se réveiller dans une clinique, et se trouvant devant un médecin joué par Bigard (qui joue aussi un autre rôle : twice Bigard is better, selon Le Louche) qui lui dit Dans quatre semaines, vous pourrez reprendre la mer.
Et Irons qui poursuit en chantonnant la fameuse chanson de Trenet. C'est sensé apporter de l'émotion, du style la mer, c'est tout pour moi. En fait, qu'est-ce qu'on se marre !

Et cette réplique insensée prononcée par Patricia Kaas-nos-couilles, présente dans le clip plus bas (vous esquintez pas trop la santé à le regarder trop souvent) : Je commençais à vous prendre pour quelqu'un, mais vous êtes deux, comme tout le monde. Mais oui, mon salaud ! Fume !! Ah, sacré Lelouch, va !

Dialogues pourris, scènes archilonguettes, And Now...Ladies And Gentlemen ne nous épargne rien. Même son titre est horrible et ridicule.
Aussi agréable qu'un pet foireux laché en plein cagnard par Gros Dégueulasse dans une 4L dont l'abaisse-vitre ne marche plus, aussi émouvant qu'une feuille de PQ qui se déchire entre vos mains, aussi réussi qu'un album de Jean-Michel Jarre sorti dans les années 2000, aussi invraisemblable qu'une facture payée dans la joie, ce film vous fera passer une très sale soirée.

L'archétype du cinéma lelouchiant.

Note : 00/20

IMG000044


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Olivier Walmacq 11545 partages Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines