Magazine Concerts & Festivals

[Videos] Zebrahead au Batofar 24.08.09

Publié le 24 août 2009 par Nonologo

A peine remis du concert de la veille, nous voila repartit en enchaînant avec le concert de Zebrahead. Le temps est orageux et tout le monde est déjà réfugié dans la tannière du Batofar. Je tombe sur la fin du set de la seconde première partie. Je suis étonné : Zebrahead est un groupe qui existe depuis plus de 10 ans et pourtant la majeure partie du public est jeune. Voir très jeune. Du genre qui il y a peu, portait un t-shirt Tokyo Hotel ou Simple Plan. Autant dire que je me sens pas trop à ma place. Le groupe a vieilli mais pas son public. Marrant. Heureusement, je croise quelques potos qui ont de la bouteille et qui me confirme que j'ai rien raté des deux premières parties.


On se faufile vers le devant de la salle. Celle-ci est pleine et l'air y est poisseux. Je cherche un bon emplacement pour faire mes vidéos. Horreur ! Pas pensé à recharger ma batterie de la veille. Il doit me rester à peine 5 minutes. Il va falloir jouer serrer. Extinction des feux et la musique de 2001, L'Odyssée de l'Espace se fait entendre. Arrivée du groupe sur scène et entame son set avec le tube Rescue Me qui aura l'effet du bombe dans la petite salle du Batofar. Le show est efficace et très pros. Le groupe est composé de deux chanteurs dont un à la guitare. Zebrahead joue du pop-punk à la sauce hip-hop/métal. En fait, c'est assez proche de Linkin Park mais en plus sympa et plus fun. Visiblement content d'être là, le groupe ne se prend pas au sérieux et s'amuse à expérimenter les quelques mots français qu'ils ont appris : " merde ", " tête de bite " ou encore " je veux tes seins ". La chaleur est intense et le chanteur ne se privera pas de montrer sa musculature et son corps rasé dès la 20eme minute de concert. Mention spéciale au bassiste et au batteur qui m'ont bien fait marrer par leur tête et les conneries qu'ils sortaient régulièrement. Côté ambiance, les kids se font plaisir dans la fosse. Pogos, slams, jump up, braveheart (pas facile à faire avec des poteaux en plein milieu), circle pit ... Le groupe balancera les tubes attendus au grand bonheur des fans : Playmate of the year, Anthem, Hello Tomorow, Falling Apart... Au final un concert à l'américaine très plaisant qui aura satisfait sans mal les amateurs de punk-rock californien.


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Nonologo 202 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte