Magazine Cinéma

"Les Regrets" : amour, action!

Par Vierasouto


C'est étonnant comme souvent avoir fait un trop un beau film handicape pour la suite, je pense au film de Cédric Kahn "Feux rouges", un petit bijou... Celui-ci bien nommé "Les Regrets" a un léger défaut, un détail, il n'a pas de scénario mais une idée et l'idée de filmer cette idée, et, c'est d'ailleurs là que ça marche le mieux. Traduction : l'idée, c'est deux anciens amants qui se retrouvent par hasard, après quinze années de silence, ils avaient, jamais synchrones, raté leur histoire d'amour, ils vont, non pas arranger les choses (p
assée la période des retrouvailles, des "possibles") mais reproduire les mêmes schémas, refaire les mêmes erreurs à la différence que les rôles se sont apparemment inversés.
L'idée de filmer aboutie, c'est le parti pris tout physique du film : ça démarre en trombe sur l'autoroute et on ne comptera plus les allers et retour fonçant sur la route (déjà dans "Feux rouges", tout ou presque se passe en voiture, bref!), ça sera pareil à pied en courant, Yvan Attal court tout le temps, le film a dû lui muscler les mollets mais pas seulement... on veut montrer la passion amoureuse surtout physique, les scènes d'étreintes se multiplient. L'ombre de Truffaut flotte sur tout le film avec " La Femme d'à côté" (y compris Maya évanouie sur la chaussée au lieu du parking) comme référence. Mais, là où Truffaut disait (en parlant des "2 Anglaises et le continent") qu'il avait voulu faire un film physique sur l'amour et pas un film sur l'amour physique, il semble que Cédric Kahn ait eu l'ambition de faire les deux!!!
-----

photo Mars distribution
Valeria Tedeschi-Bruni qui a l'habitude de se creuser la tête dit dans le dossier de presse une chose qui me semble être le thème  essentiel du film : Maya, son personnage, a peur, non pas de Mathieu, mais du bonheur. Si Maya relance Mathieu, c'est qu'elle est restée sur une frustration : il n'est jamais venu à un rendez-vous et elle n'en a plus entendu parler pendant quinze ans (on apprendra plus tard qu'en réalité, elle est arrivée très en retard à leur rendez-vous où il était à l'heure, que visiblement, il est parti car il n'en pouvait plus de ses fuites...) En revanche, Mathieu, lui, doit se laisser convaincre, la maladie de sa mère l'a fragilisé, c'est en revenant chez elle qu'il a revu Maya. Mais Mathieu a refait sa vie, marié, architecte, il travaille avec sa femme, nourrit des projets concrets. Maya, elle, a construit une vie qui ne peut pas marcher : un enfant d'un rebelle colombien, un compagnon ivrogne (Philippe Katerine) qui tricote des affaires bancales. Quand elle aura enfin l'occasion de retrouver Mathieu, qu'il a quitté femme et boulot pour elle, Maya va s'échapper encore au bout du monde, envoyant un SMS disant qu'elle n'a que des regrets... La fin ouverte laisse une alternative, Mathieu, qui a encore refait sa vie, va-t-il rempiler, tout casser pour retrouver Maya dont on imagine qu'alors, c'est elle qui s'en ira, etc... Ou Mathieu va t-il dire stop et laisser Maya mariner dans ses regrets entre passé et futur impossible?

photo Mars distribution
1h45 pour ces allers et retours, c'est long, très long, les acteurs sont impeccables, Yvan Attal, l'anti-séducteur happé par l'amour fou l'amenant à faire des folies et Valeria Tedeschi-Bruni en amoureuse dépressive, nostalgique, ça ne fonctionne que grâce à eux mais, hormis l'identification à la situation, impossible que qui que ce soit n'ait pas connu un jour ce types de regrets, même larvés, pourquoi faire un film si long avec un sujet si squelettique? Aimer l'idée de l'amour plus que l'amour (point de vue de Maya) en se persuadant du contraire, Proust l'avait brillamment démontré avant Truffaut, un sujet universel... Sauf qu'ici, le parti pris de faire une sorte de film d'action sur l'amour est sans doute très moderne mais assez indigeste et pas tellement romantique, n'en déplaise aux romantiques...


Cédric Khan, 2004


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Vierasouto 1042 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines