Magazine Bébé

Petits constats sur la grossesse

Par Stellia Mlle
Petits constats sur la grossessePetits constats sur la grossesse
Edmond Dulac

Edmond Dulac

Apparemment, il est dit que la miss est une vraie fille qui aime faire attendre son petit monde. Bon, c’est vrai que je suis “dans les temps” : il lui reste encore quelques jours de répit. On est pressés, mais c’est vrai qu’en regardant en arrière, quel chemin parcouru depuis le début de cette grossesse ! Pour passer le temps, je viens faire avec vous un petit retour en arrière sur les joies et désagréments que cela occasionne. Je vous passe les habituels poncifs sur les sautes d’humeur et “caprices” de la femme enceinte, et puis chacune est différente.
En définitive, j’ai adoré être enceinte, ça m’a appris à être un peu plus centrée sur mon corps et à m’écouter (pas si évident que ça), à m’accepter, accepter les transformations physiques, les rondeurs disgracieuses (que chéri ne trouve pas du tout disgracieuses, bizarrement), parce que ça fait partie du processus. Pendant quelques mois, on met plein de choses de côté, pour redécouvrir l’essentiel, on prend l’habitude d’aller au coeur des choses. J’ai aimé les temps lovés au fond du canapé avec Chéri, à imaginer ce que sera notre vie (de parents, de famille, à trois) : comment on la construira, où on veut la mener…
Enfin ! plein de choses ! Plus légèrement, je vous ai fait un top ten des choses que j’ai aimées ou non pendant la grossesse.

10 constats sur la grossesse

● 5 choses désagréables :

- les interdits et restrictions alimentaires (viande bien cuite, plus de cru, faire attention à bien laver ses fruits et légumes au vinaigre blanc, éviter les fromages non-pasteurisés – les meilleurs, quoi!…)

- les jambes, mollets, chevilles et pieds qui enflent d’un coup sur la fin de la grossesse, qui font ressembler à un Hobbit, et qui restent comme ça jusqu’à l’accouchement (ce qui oblige à trouver de nouvelles paires de chaussures plus larges dans lesquelles je puisse à nouveau caser mes petons déformés).

- l’acné et les boutons : j’ai été épargnée pendant mon adolescence bénie (je ne connaissais pas mon bonheur, manifestement

:cry:
) et voilà, il fallait que je connaisse ça : dès les premiers mois, mon visage s’est constellé de boutons, plus ou moins selon les mois… En ce moment, heureusement, ça s’atténue (en même temps je suis sur la fin! il serait temps!)

- la montée d’hormones : il y en a qui peuvent trouver ça bien, moi ça me plaît moyennement de sentir ma gorge se serrer à tout bout de champ et de voir, consternée, s’écouler mes larmes dans à peu près n’importe quelle circonstance (il n’y a plus de biscuits au chocolat, le film est tellement… j’ai pas de mots alors je pleure, tout le monde est grognon aujourd’hui, je suis fatiguée, j’ai envie de sushi et je n’ai pas le droit…).

-on est plus attentionné et prévenant envers une femme enceinte. On nous propose le seul siège libre, on nous demande si on a faim, soif, si tout va bien, on s’occupe de nous gentiment, on se propose de faire des choses pour nous…

● 5 choses plaisantes :

- le ventre qui s’arrondit à vue d’oeil (et sur la fin, on y a pris goût, et ça fait tout bizarre de se dire qu’on va le perdre, tellement c’est devenu naturel de le voir, d’y passer la main…).

- sentir bébé gigoter sous mes caresses, répondre à mes petites chatouilles, le sentir bouger et s’étirer, et jouer avec moi au jeu des coups de pieds dans les flancs (si si, c’est très marrant : elle tape, et je chatouille le petit pied, qui se retire, puis retape… etc

:D
).

- la nouvelle taille de bonnet (voui!

:XO:
) : un jour, sans crier gare, le miroir révèle une chose extraordinaire : de nouvelles formes! on peut prendre d’une à plusieurs tailles pendant la grossesse, et/ou pendant la montée de lait. Evidemment, il faut obligatoirement acheter de nouveaux dessous adaptés (et ça c’est agréable !)

-la croissance de la kératine : ongles et cheveux poussent vite, fort et bien pendant la grossesse : pour ma part plus d’ongles dédoublés, ils sont devenus brillants et plus durs ; quant aux cheveux, ils poussent vite, et sont brillants et plus facilement gérables qu’avant (pourvu que ça dure…)

- les gens : quand on est enceinte, les gens deviennent désagréables, parce qu’ils considèrent qu’on est devenue une “chose publique” et qu’on peut à tout bout de champ nous poser des questions d’ordre privé, sans parler de nous tripoter tout le temps sans demander (à part quelques rares exceptions j’avoue que la majorité des gens ne m’ont jamais demandé avant de poser leurs mains sur mon ventre, ou alors me demandent la main déjà posée s’ils peuvent. Ben tiens).

Et vous, qu’est-ce qui vous a le plus marqué ?


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Stellia Mlle 7 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte