Magazine Culture

Amanda Blank - I Love You

Publié le 25 août 2009 par Hans
Amanda Blank - I Love You
Les vacances terminées, je m'occupe de ma critique. Amanda Blank est une fille blanche qui fait du rap avec de vilains mots dedans. On se souviendra tous du titre Loose avec Spank Rock, des biatch, et une Amanda les fesses à l'air sur ses toilettes. Fin un truc classieux quoi. Dernièrement on la retrouve en copinade avec le dj rémois Yuksek sur le titre extraball. On pourrait donc légitimement douter de l'intérêt d'écouter son premier album solo paradoxalement intitulé I Love You. N'empêche qu'on aurait surtout tort.
Alors oui Amanda Blank est toujours au top de la vulgarité avec ses lèvres glossées à l'extrême. Certes. Mais parfois on aime bien les petites trainées non? Ne cachons rien à personne, les propos de la Amanda tournent très vite en rond. On résumera cela par : Amanda arrive à une fête avec des copines, elles dansent, les mecs veulent les chopper. Après deux possibilités, soit Amanda est en mode pussy in action et va faire craquer sa culotte (qu'elle ne porte peut être pas), soit Amanda va l'insulter parce que zut, elle était là pour danser quoi et puis les mecs c'est tous des porcs. C'était juste pour l'ambiance de la chose. Là on pourrait croire que jte vends mal le produit puisqu'on y trouve toujours aucun intérêt. TATATATA, vous faites fausse route. Dès le premier morceau Make It Take It, on se prend claque sur claque. Une production taillée dans le diamant. Tous les titres sont des tueries dancefloor en marche. Un peu comme si Amanda avait parfaitement fait la synthèse de ce qui faisait bouger les booty depuis trois ans. Même le titre Make Up (qui parle effectivement de maquillage hein) est d'une redoutable efficacité. Dans le style bourrine de la compétion Amanda Blank fait très fort.
Arrivé au titre A love song (feat Santigold et avec un sample chippé à un rappeur des années 80 mais dont je ne me souviens pas le nom)on se souvient brusquement que derrière la castratrice des grands jours se cache aussi une fille qui cherche un garçon doux comme du savon (elle le dit) et qu'elle n'est pas seulement la nana qui va te marcher dessus avec ses talons aiguilles. Evidemment pause de courte durée, puis qu'enchainer avec le morceau DJ d'une lenteur moite ambiance club en fin de soirée, jouissif à souhait.
Rien que pour Might Like You Better cet album vaut le coup. La petite batterie bien envoyée juste avant le refrain, les déformations de voix à foison, des paroles de chaudasse qui font plaisir à tout le monde (aux garçons et finalement aux filles qui ont toutes ce petit côté dirty). Si ce titre ne se retrouve pas dans toutes les playlists de dj du moment c'est à n'y rien comprendre.
I Love You se termine par une très jolie chanson (sans ironie) en duo avec la suèdoise Lykke Li. Juste pour faire taire les mauvaises langues qui ne voient pas le rôle que joue la Amanda.
AMANDA BLANK - DJ
AMANDA BLANK - LEAVING YOU BEHIND (feat Lykke Li)


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Hans 33 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Dossier Paperblog

Magazines