Magazine Culture

Bernard Manciet

Par Antwan


Nous connûmes grands renversements de ramures, sur une rive qui faisait remonter les reflets en espaces de ciel, renversements et inversions de bas-fonds et de hautes nuits, où passaient en tous sens des giclées comme de boue brillante. Des étoiles s’y exaspéraient, fusaient en jubilant, mortes, d’épais oiseaux y flambaient, rapides et morts. L’eau, parfois, se déclenchait, insidieuse et alourdie. Nous fûmes fatras. Nous fûmes gorgées. Nous fûmes incroyances, par plongées de paresse vert sombre enchevêtrée. Nous étions brusquement découverts, puisqu’une masse ouatée bien distincte de lumière nous traversa, à l’horizontale, s’attardant à dilater nos retombées de feuillage et à rompre nos ossatures pour s’en aller enfin, sans nous avoir décontenancés.

Bernard MANCIET
.
Cunnòbimi gran’ suffaleri di frundi, nant’à una sponda chì facìa gallizà i spiriati, in larguri di celi, suffaleri è invirsioni di fundali è di nott’ alti, induva ‘n ugni sensu passàiani lumbarisgiati, com’è fanga lucichenti. Certi stiddi spacinziàiani, cadìani ralligrendu si, morti ; aceddi foschi ardìani, ràpidi è morti. L’acqua, ugnitantu scruchjàia, insidiosa è piena. Fùbbimi catamalzi. Fùbbimi buccati. Fùbbimi incridenzi, da i ciuttati d’oziu - verdoscuru intravalcatu. Semu stati scuparti à ciattu, chì una massa imbambata è distinta di luci ci attravirseti, urizuntali, adillitendu si à spaccà i nosci ricaduti di fugliami è à rumpa ci l’ussacama par andà si ni, puri, senza d’avè ci trubulati.


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Antwan 197 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Dossiers Paperblog

Magazines