Magazine

Tennistique appliquée

Publié le 27 août 2009 par Antoine Dubuquoy

Je n'y connais rien au tennis... Enfin... juste le minimum vital qui permet de comprendre ce qui se passe sur le terrain et de pratiquer lasharapova.jpg chose modestement (Un euphémisme... Cata totale, et incompétence reconnue, massacre de raquettes à la clé). Un minimum pour apprécier l'envol des bords de la jupette de Maria Sharapova, et avoir trouvé, en son temps (in antiquis temporibus), Chris Evert fort charmante...

A part ça, des mecs ou des filles en blanc tapent dans une balle. Tous essayant d'avoir suffisamment de peur de gagner pour ne pas avoir à subir l'interview multilingue de l'incroyable Nelson Monfort (A propos dudit Nelson, une petite vidéo icitte, où Violette SBEP fait connaître un grand moment de solitude au susmentionné)...

balles_trappe_01.jpg

Sur un court de terre battue, de zonga ou en lino Gerflor, les français ont cette légendaire peur de gagner, perdent leur tennis, et se font massacrer par des cogneurs et/ou des cogneuses (celles-ci poussant de disgracieux cris vaguement orgasmiques, faisant craindre le pire aux mâles...). Hors du court, ils galochent en boîte de nuit et sont contrôlés positifs... No comment... Bref, pour faire court, la chose tennistique me laisse en général indifférent... sauf quand Noah bat Wilander... Mais c'était déjà au siècle dernier...

Et David Brunat me file un opus qu'il vient d'écrire. Balles Trappes. Gonflé le gars. Ecrire sur le tennis. Raconter un match de l'intérieur. Et pas Borg-Lendl (Ronfle, ronfle...) ou Williams vs Williams... Lui contre un gars du club. D'anonymes tapeurs de balles. Que se passe-t-il dans la tête d'un joueur? Ca gamberge! Ca mouline, ça tactique, ça colère! Un exploit! Tenir le lecteur en haleine sur une centaine de pages narrant les échanges, les tricheries, décortiquant les petits travers, les mauvaises habitudes des joueurs, directement issues des tics et travers des joueurs pro, par écran de télé interposés! Tenez... le gars qui fait rebondir cinquante fois sa balle avant de servir... Celui qui invente des fautes, de préférence hors du champs de vision de son adversaire...

Sur ces bonnes, paroles, je vais tenter de retrouver ma raquette... et accessoirement mon tennis... Et vous pouvez acheter l'ouvrage icitte.

Enjoy!


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Antoine Dubuquoy 2892 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte